Formule 1

Le vice-champion du monde Sebastian Vettel a terminé officiellement sa saison 2017 en signant le meilleur chrono de l’ultime journée des tests avec les pneus Pirelli 2018. 

Chaussé des gommes hyper tendres, l’Allemand a tourné en 1.37.551, soit près d’une seconde plus vite que la Mercedes confiée au dernier lauréat du GP Valtteri Bottas. Mais, en raison sans doute de températures bien plus élevées que lors de la dernière qualification à la tombée du jour, il est resté à 1.3 de la pole décrochée par le Finlandais samedi dernier. Max Verstappen s’est classé 3ème sur sa Red Bull-Renault (1.38.736) devant la Force India que se partageaient Sergio Pérez (1.38.818) et Esteban Ocon (1.39.148). Sixième place pour la Renault de Carlos Sainz Jr (1.39.444) et septième rang pour l’étonnant Polonais Robert Kubica qui, en 28 tours seulement et avec des nouvelles gommes hyper tendres, a fait beaucoup mieux que le Russe Sirotkin qu’il remplaçait même si l’écart avec la Ferrari de pointe reste un rien inférieur aux deux secondes. « Robert a fait du super boulot, » a indiqué l’ingénieur de l’équipe Paddy Lowe. A noter que l’intérieur de la Williams avait été adapté au handicap du miraculé polonais qui a effectué également une série de « pitstops ». Sans doute déjà en vue de son retour en 2018...

Notre compatriote Stoffel Vandoorne a dû, lui, se contenter du 8ème chrono (1.39.782) après avoir été victime d’une petite sortie dans le même virage que Fernando Alonso mardi. « J’ai pu boucler 105 tours et emmagasiner pas mal de données sur les nouvelles gommes pour 2018. Je vais maintenant pouvoir prendre quelques jours de congés avant de revenir à l’usine pour préparer 2018. Je remercie tout le monde pour cette première saison complète en F1 qui s’achève et je suis très impatient de me retrouver au départ de la saison prochaine avec une nouvelle monoplace, un nouveau motoriste et de nouveaux défis. »