Formule 1

L’un est dans une spirale positive, l’autre galère en F1… Les deux ont mangé ensemble chez eux à Monaco.

Comme les temps changent vite en sport auto. Voici moins de deux ans, Thierry vivait les pires moments de sa carrière en Mondial au volant d’une Hyundai manquant de compétitivité, tandis que Stoffel Vandoorne avait le vent en poupe et décrochait le titre en survolant la GP2.

Aujourd’hui, la tendance s’est inversée entre les deux porte-drapeaux de la Belgique et anciens équipiers au sein du RACB National Team ayant lancé leur carrière : « Cela marche bien pour le moment pour Thierry, » nous a confié Stoffel à Barcelone. « C’est toujours plus facile quand vous avez une bonne voiture ! On s’entend bien et on a mangé ensemble la semaine après sa victoire en Argentine. Cela faisait plaisir de le voir très heureux. Lui aussi a connu des moments difficiles il n’y a pas si longtemps et aujourd’hui tout lui sourit. Cela peut évoluer vite...»

Vous le voyez sacré champion du monde en WRC cette année ? « C’est possible, oui. Il m’a l’air très confiant en tout cas. »

Au fait vous êtes voisins désormais à Monaco ? Vous habitez tout près l’un de l’autre ? « Bah vous savez Monaco fait deux km carrés alors on est forcément jamais très loin, » sourit le pilote McLaren-Honda assumant désormais son statut de nouveau résident monégasque.