Formule 1 L’accord McLaren-Renault officialisé, Sainz chez Renault F1, Honda avec Toro Rosso.

À l’exception de la confirmation de la prolongation de contrat de Fernando Alonso qui devrait suivre dans les jours qui viennent, la journée de vendredi à Singapour a été celle de toutes les officialisations attendues. Malgré toutes les certitudes et l’euphorie des retrouvailles voici trois ans, le remariage entre McLaren et Honda aura donc été un cuisant échec. Alors que les deux parties s’étaient liées jusqu’en 2023, le divorce a été prononcé après un peu plus de deux ans et demie d’une collaboration loin d’être fructueuse.

Le communiqué évoque une séparation "d’un commun accord", mais il est évident que c’est le manque de résultats et de fiabilité qui a cassé la confiance de dirigeants de Woking perdant patience.

Et que c’est la tête basse - mais certainement avec une forte envie de laver cet affront - que les Japonais vont devoir se rabattre dès 2018 sur la petite écurie Toro Rosso, la seule à encore bien vouloir d’eux. Elle pourrait au final ne pas le regretter...

Conseiller pour la marque au Losange, Alain Prost est très heureux de collaborer à nouveau - pour au moins trois ans - avec McLaren, l’écurie avec laquelle il a remporté trois de ses quatre titres mondiaux. "Il s’agira pour nous de la meilleure référence", a déclaré le Français. "Nous espérons entretenir avec eux une relation moins conflictuelle qu’avec notre autre client actuel."

Red Bull pour ne pas le citer, qui a placé ses deux monoplaces aux premiers rangs ce vendredi à l’issue des premiers essais libres. Mais dont les critiques publiques et parfois acerbes ont fini par agacer le motoriste français qui a signifié aux dirigeants de l’écurie autrichienne que leur bail ne serait pas prolongé au-delà de 2018.

Après une première saison de galère, Stoffel Vandoorne se réjouit à l’idée d’être à nouveau propulsé par un moteur Renault, la marque qui a marqué son ascension vers la F1 avec les titres de champion en FR1.6, Eurocup Formula Renault et de vice-champion en FR 3.5.

Comme pour Carlos Sainz Jr, lui aussi sacré en Eurocup FR2.0 et confirmé comme équipier de Nico Hulkenberg chez Renault F1 dès 2018, mais aussi pour Fernando Alonso, sacré deux fois avec Renault, il s’agit en quelque sorte d’un retour à la maison.

Stoffel: "Très bonne nouvelle"

Stoffel Vandoorne a accueilli avec un grand sourire l’officialisation du nouveau partenariat entre son écurie McLaren et Renault : "C’est une très bonne nouvelle pour le team, la F1, Renault et moi bien sûr. Je suis ravi de ce bon pas en avant augurant d’un futur excitant." En attendant, il faudra encore faire durant sept GP avec le V6 Honda plutôt à l’aise dans les petites rues de Singapour où Stoffel a signé le 6e meilleur chrono ce vendredi, trois dixièmes devant son équipier Alonso, derrière deux Mercedes et trois moteurs… Renault, les plus rapides. "Pas mal pour une découverte de la piste. Cela confirme mon pronostic : on peut viser la 4e ligne, même si Ferrari va repasser devant."