Formule 1

Œil averti du paddock, l’ex-pilote de F1 Jos Verstappen ne regarde pas que les progrès de son fils Max. 

Habitant toujours en Belgique, à Maaseik, il s’intéresse aussi aux débuts de notre compatriote Stoffel Vandoorne : « C’est vraiment très difficile pour lui de démarrer en F1 dans un tel contexte avec McLaren-Honda, » explique « Jos the Boss ». « D’abord parce qu’il roule très peu. Il n’y a déjà quasi plus d’essais privés comme à mon époque. Il faut donc profiter de chaque séance. Chaque tour compte et comme l’auto n’est pas fiable, il lui a manqué la moitié de temps de piste par rapport à un autre depuis le début d’année. Or ce sont justement des kilomètres dans la voiture dont a le plus besoin un débutant. »

L’autre souci concerne évidemment le manque évident de performances de la MCL32. « Il n’a pas l’occasion de se montrer, de se distinguer comme a pu le faire à ses débuts Max chez Toro Rosso. Ils sont vraiment trop loin des autres. Il leur manque trop de vitesse. Dès lors, impossible de le comparer avec Fernando. Le seul point positif c’est qu’Alonso ne va pas rester. L’an prochain il ne sera plus là selon moi… »

Et Honda ? « Je ne sais pas. Ils ont un contrat. Pour moi, ils vont rester. Il ne vous reste plus qu’à espérer que la situation s’améliore car c’est une vraie catastrophe. Pas seulement pour les pilotes. Pour le team et pour la F1. »