Formule 1 Le pilote Ferrari veut reprendre des points à Hamilton dès ce week-end.

Après le clash de Baku où sa réputation avait déjà été ternie, le strike au départ du dernier GP de Singapour où il a malencontreusement provoqué une collision avec la Red Bull de Max Verstappen et la Ferrari de son équipier Kimi Raikkonen n’a pas servi la popularité du quadruple champion du monde en Italie.

Les hauts dirigeants de Maranello n’ont que moyennement apprécié l’auto-élimination de leurs monoplaces alors qu’elles étaient bien placées pour signer un nouveau succès. L’Allemand s’est fait allumer dans la presse italienne et certainement remonter les bretelles au sein de son équipe. Et s’il n’a pas été puni par les commissaires sportifs soucieux de ne pas ruiner encore plus le Championnat du Monde, il est évident qu’il est le principal responsable d’un crash risquant de lui coûter très cher. Peut-être un cinquième titre mondial...

Car sur le papier, c’est au moins 32 points qu’il a laissés dans le mur de Marina Bay. Il en compte aujourd’hui 28 de retard sur son unique rival, Lewis Hamilton. "Il est clair que les trois dernières courses n’ont pas tourné en notre faveur avec des résultats décevants", admet le fer de lance de la Scuderia. "Singapour a été un coup dur pour tout le team. Il est toujours facile de refaire la course après, en voyant les images. Ce qui est arrivé n’aurait pas dû arriver. Maintenant, c’est fait, et il faut regarder devant plutôt que ruminer. Il reste six courses, 150 points à prendre et je ne vais rien lâcher. Rien n’est encore joué. Nous avons encore notre destin en mains."

Si Lewis Hamilton a complètement inversé la tendance en s’imposant trois fois coup sur coup depuis la pause hivernale, les pilotes Ferrari n’ont pas dit leur dernier mot. "Je crois fermement que nous pouvons encore remporter le titre mondial. Notre package est bon et nous attendons encore des évolutions pour les prochaines courses. Je ne dis pas que tout va fonctionner mais on continue à développer notre auto", poursuit un Vettel bien décidé à se racheter et à faire oublier ce qui apparaît de plus en plus comme une bévue. "Il suffit d’un abandon de Lewis pour que l’on reprenne l’avantage. On va essayer de lui reprendre un maximum de points dès ce week-end. Je sais que je peux compter sur Kimi."

Plus vraiment en lice pour la couronne, le Finlandais est prêt maintenant à jouer le jeu de son équipier. Un doublé des Ferrari dimanche permettrait à SV de reprendre au moins dix unités au Britannique. "C’est sûr qu’il nous faut un bon résultat ce week-end", conclut le quadruple champion.