Football Une journée historique pour les Bleus... mais un goût de trop peu pour les 300.000 fanatiques présents sur les Champs-Elysées (contre 500.000 en 1998) : alors que l'équipe d'Hugo Lloris accusait deux heures de retard sur le programme initial (ils ont entamé leur descente depuis l'Arc de Triomphe après 19h alors qu'ils étaient annoncés à 17h), le bus des "champions aux deux étoiles" a littéralement dévalé l'avenue parisienne, ne mettant qu'une dizaine de minutes à terminer son parcours. L'avion des Bleus avait lui-même déjà fait patienter le tarmac... Des milliers de supporters attendaient ensuite leur apparition au palace du Crillon dans la soirée. Ils ont vu leurs espoirs douchés.

Exaspérés par l'attente, des fans ont laissé éclater leur colère. Parmi eux, certains ont jeté des bouteilles sur les forces de l'ordre présentes. La place de la Concorde a finalement été interdite d'accès.

"C'est une honte. J'étais sur place depuis 13h30. Le bus a eu énormément de retard, je m'attendais à ce qu'ils restent au moins 30 à 45 minutes", s'est offusquée la porte-parole de l'un des plus grands groupes de supporters français.


Quelle était la raison de cette hâte ? La Fédération française de football n'a pour l'instant avancé aucune excuse officielle... mais Twitter n'attend pas.

Certains internautes invoquent des raisons de sécurité. Une hypothèse crédible. Cependant, 2.000 policiers étaient mobilisés sur place. Protéger les Bleus ne semble donc pas être la seule motivation.

Et s'il s'agissait de répondre à un impératif de communication ? Directement après leur passage sur les Champs, les footballeurs étaient attendus à l'Elysée par Emmanuel Macron... et à l'heure des journaux télévisés, si possible.


Cela signifie aussi que les journaux télévisés français avaient prévu d'octroyer un certain temps d'antenne en direct depuis l'Elysée. Le JT de France 2, par exemple, était entièrement consacré à la victoire historique des Bleus... et à leur mise à l'honneur par le président français.

© PRINTSCREEN

Il faut dire que les étapes les plus importantes de la soirée étaient prévues à l'Elysée : plus de 1.000 enfants et 300 sportifs français y étaient invités pour approcher l'équipe de France.