50 mois de prison requis contre Gilbert Bodart

Publié le - Mis à jour le

Football

L'ex-gardien star du Standard est poursuivi pour avoir écoulé de la fausse monnaie et avoir participé au braquage des Grottes de Han

LIEGE Le parquet a requis devant le tribunal correctionnel de Liège une peine de 50 mois de prison assortie d'une amende de 5.000 euros contre Gilbert Bodart. Des peines allant jusqu'à 6 ans de prison ont également été requises contre les autres inculpés du dossier. Selon le réquisitoire prononcé lundi par le substitut Renaud Xhonneux, Gilbert Bodart doit être acquitté de la prévention liée à la fabrication de fausse monnaie. Par contre, il doit être déclaré coupable de 8 autres préventions liées à un trafic de fausse monnaie, à des faux en écritures, à un recel de titres volés, à une détention arbitraire, à une extorsion, au braquage du Domaine des Grottes de Han commis le 17 août 2008 et à une association de malfaiteurs.

Le principal volet du dossier représente un trafic de fausse monnaie. Les protagonistes de ce dossier prévoyaient d'imprimer 32 millions en billets de 50 euros. Gilbert Bodart, qui avait contracté des emprunts pour 170.000 euros et en avait perdu 180.000 dans des jeux de casino, était criblé de dettes à l'époque des faits. Il est suspecté d'avoir participé à l'écoulement de la fausse monnaie. C'est également lui qui avait notamment participé à l'organisation du braquage des Grottes de Han lors duquel une somme de 52.000 euros avait été dérobée.

Contre le principal protagoniste du dossier, le parquet a requis une peine de 6 ans de prison et une amende de 10.000 euros. Des peines allant de 10 mois à 40 mois de prison avec amendes ont été requises contre les 14 autres prévenus.
Pour la défense de Gilbert Bodart, Me Luc Misson a annoncé qu'il plaidera la nullité de la citation et l'irrégularité des poursuites le 18 juin prochain.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner