Football

Hammarby et Anderlecht n'ont pas encore d'accord mais Max Von Schlebrügge est prêt à relever le défi

HAMMARBY Herman Van Holsbeeck est rentré bredouille hier soir de Suède, où il a négocié le transfert de Max Von Schlebrügge, arrière central international dans la ligne de mire d'Anderlecht. Le manager du Sporting a bel et bien un accord avec le joueur pour un contrat de trois ans et demi mais la deuxième journée de négociation avec Hammarby n'a pas permis d'atteindre un accord entre les clubs.

"Pour un défenseur de trente ans, nous sommes prêts à mettre une certaine somme sur la table, mais pas plu" s, annonçait hier soir Herman Van Holsbeeck. "La balle est désormais dans le camp d'Hammarby."

"Il faudra une très bonne offre pour nous séparer d'un joueur de l'importance de Von Schlebrügge", explique Urbam Rybrynk, l'attaché de presse d'Hammarby. "Mais il a toujours été très loyal envers nous et nous voulons le meilleur pour sa carrière."

En 2005, son transfert à Porto avait finalement capoté

L'écart entre l'offre et la demande ne paraît pas insurmontable : Anderlecht serait prêt à débourser un peu plus d'un million d'euros, alors que le club suédois en demande plus de 1,4 million, somme qui avait refroidi d'un coup net l'intérêt du Club Bruges. Le transfert du Suédois vers Anderlecht devrait tout de même se réaliser bientôt mais la prudence reste de mise : durant l'été 2005, le joueur avait un accord avec Porto et s'était même entraîné avec les Dragons , mais un accord ne fut jamais trouvé entre les deux clubs et il resta finalement à Hammarby.

Max Von Schlebrügge, actuellement en tournée en Amérique du Sud avec l'équipe nationale suédoise, a tiré des leçons de cette mésaventure... "Je préfère ne pas commenter les négociations en cours", confiait-il à des confrères suédois depuis Quito, en Équateur. "Nous verrons comment les choses tournent, mais c'est clair qu'Anderlecht représente un défi intéressant à relever. Quitter Hammarby après cinq si belles saisons sera tout sauf facile. Cela dit, à trente ans, c'est le bon moment dans ma carrière pour à nouveau tenter ma chance à l'étranger ."

Les négociations devraient reprendre vendredi et si un accord est trouvé, le joueur se dit prêt à écourter son séjour en Amérique du Sud pour finaliser son transfert. Les dirigeants bruxellois espèrent connaître une fin plus heureuse dans ce dossier que Porto il y a un an et demi...



© La Dernière Heure 2007