Football

Sans Vranjes et Kara, Vanhaezebrouck n’a pas l’embarras du choix en défense centrale à Bruges. Voici les possibilités.

Appiah : c’est la solution la plus probable. À droite, il était correct contre Ostende. À gauche, il n’était pas bon à Charleroi.

Niakaté : est-ce que Vanhaezebrouck oserait déjà lancer la nouvelle recrue dans un match d’une telle intensité devant un public si hostile ? C’est peu probable.

Delcroix ou Dante : il est tout aussi peu probable qu’un des deux autres jeunes épaule le duo Bornauw - Milic. Selon Vanhaezebrouck, ils ont un léger retard sur Bornauw.

Sanneh : le Gambien n’est pas encore à Anderlecht; Midtjylland aurait refusé une offre de 6 millions. Mais si les choses se débloquent dans les jours à venir, il pourrait encore être qualifié.

Anderlecht veut Vranjes à Genk

Le RSCA refuse les trois matches de suspension, mais il loupera Bruges

Anderlecht refuse la transaction du parquet de l’Union belge, qui propose trois matches de suspension et 3.000 euros d’amende pour Ognjen Vranjes.

Ce mardi, l’avocat Luc Deleu va tenter de réduire la durée de la suspension d’au moins un match. Le Bosnien serait donc suspendu à Bruges et contre l’Antwerp. Le but est de le récupérer pour le match très difficile à Genk.

Si la Commission des Litiges confirme la sanction du parquet, Anderlecht a le droit d’aller en appel. Mais la Commission des Litiges d’Appel traiterait le dossier ce vendredi, donc avant le déplacement à Bruges. Il est donc impensable qu’il puisse jouer au Club.

Le casier de Vranjes est tout sauf vierge. En douze saisons professionnelles, il s’est pris 80 cartes jaunes et 9 cartes rouges, toutes compétitions confondues. À l’AEK, il a été exclu trois fois en 57 matches.

Vu qu’il est nouveau en Belgique, son avocat va sans doute proposer de lui donner une partie de la sanction avec sursis.