Football

Le capitaine de l'équipe d'Allemagne a affirmé mardi qu'il ne regrettait pas ses critiques à l'encontre du sélectionneur


BERLIN Alors qu'on lui demandait, sur la chaîne de télévision à péage Premiere, s'il regrettait ses propos, le milieu de Chelsea (1re div. anglaise) a répondu: "Non, je n'ai fait qu'exprimer mon opinion de manière raisonnable".

"Parfois on fait exprès de s'exprimer en public pour alarmer un peu sur une situation. On a beaucoup critiqué le fait que je m'exprime publiquement mais on a très peu critiqué le contenu (de mes propos). Parfois il faut apporter des notes critiques en public", a ajouté Ballack.

Dans un entretien à un grand quotidien allemand fin octobre, le joueur de 32 ans aux 89 sélections avait exigé, sur un ton particulièrement virulent, davantage de respect du sélectionneur national.

Il avait notamment accusé l'entraîneur de manquer de "loyauté" envers ses joueurs. Ballack avait ainsi reproché à Löw d'avoir laissé sur le banc des remplaçants un autre vétéran de la Nationalmannschaft, Torsten Frings, lors des deux derniers matches de qualification pour le Mondial-2010, face à la Russie le 11 octobre et au pays de Galles le 15 octobre.

Se disant "très déçu", Löw avait alors menacé d'exclure Ballack de l'équipe d'Allemagne, mais ce dernier avait présenté ses excuses et les deux hommes avaient finalement convenu d'enterrer la hache de guerre.

© La Dernière Heure 2008