Football Laurent Depoitre reçoit Christian Benteke ce samedi après-midi.

Non repris dans la sélection de Roberto Martinez, Laurent Depoitre et Christian Benteke n’ont désormais plus que quelques semaines pour convaincre et pour se transcender. Ensemble, les deux buteurs n’ont inscrit que 7 buts pour un total de 3.700 minutes disputées cette saison avec leur club. Voilà des statistiques qui font bien pâle figure à côté des 24 buts du seul Romelu Lukaku en 3.526 minutes.

Les deux attaquants vivent une saison pour le moins cauchemardesque jusqu’à présent. Benteke et Crystal Palace sont toujours en position de relégable. Les Londoniens veulent sortir de leur spirale infernale de sept sorties sans victoire (dont 5 défaites) durant laquelle le Belge n’a inscrit qu’une seule réalisation, sa seconde de la saison… Même si Benteke a été écarté plusieurs semaines à cause de son genou (7 matches), son ratio est tout simplement indigne de son standing.

Laurent Depoitre fait quant à lui légèrement mieux avec les promus d’Huddersfield Town. Cinq buts en 28 matches, soit largement mieux que son total de la saison dernière avec Porto (3 en 16 matches).

Mais l’année 2018 est pour le moment très compliquée pour le Tournaisien, tant sur le plan personnel que collectif. Huddersfield n’a connu que deux succès sur les douze dernières rencontres. Et Depoitre n’a plus trouvé le chemin des filets depuis le 23 décembre. De quoi d’ailleurs lui faire perdre sa place de titulaire qu’il avait décrochée en début de saison.

Cet affrontement entre les deux attaquants belges est non seulement symbolique mais il peut aussi être déclencheur d’un renouveau. Leur non-sélection ne peut en tout cas que les inciter à se surpasser. Pour le moment, Benteke reste tout de même en balotage favorable aux yeux de Roberto Martinez. Depuis l’arrivée du sélectionneur espagnol en août 2016, le buteur de Crystal Palace est l’attaquant belge le plus efficace : 5 buts en 210 minutes.

Martinez a toutefois préféré s’en passer cette fois-ci "pour voir d’autres joueurs en action". Si Lukaku et Batshuayi sont désormais indéboulonnables en équipe nationale, Divock Origi (sélectionné hier) devrait aussi être en balance avec Benteke et Depoitre. Reste à savoir si le sélectionneur emmènera trois ou quatre numéros 9 en Russie.