Bertrand Laquait revit à Charleroi

Jean-François Prévost Publié le - Mis à jour le

Football Le gardien vichyssois a attendu son retour pendant neuf mois!

CHARLEROI Arrivé chez nous en décembre dernier, on a vite découvert le gardien français qui s'est presque tout de suite imposé avec les Zèbres pour avoir été appelé à pallier les défections d'Istvan Dudas qui n'aura pas été épargné par les blessures cette saison. Bertrand Laquait disputa son premier match pour le compte du Sporting hennuyer le mercredi 18 décembre dernier à Sclessin dans le cadre des huitièmes de finale de la coupe de Belgique: «C'était aussi mon tout premier match depuis le 10 mars quand j'avais été victime d'une déchirure des ligaments croisés du genou gauche, opération à l'appui. On peut franchement dire que je revis après une longue période d'inactivité qui s'est étalée sur plus de neuf mois!»

Plutôt que d'attendre d'être de nouveau employé avec l'AS Nancy Lorraine, le garçon a préféré tenter l'aventure carolorégienne: «Mon agent m'a prévenu que le Sporting de Charleroi était à la recherche d'un gardien de but tandis que j'ai été rapidement contacté par Mogi Bayat qui m'a fait venir afin que je passe les tests d'usage.»

Il a suffi de quelques matches à Bertrand Laquait pour convaincre tout son entourage et plus particulièrement les supporters qui ont pu juger de son talent dimanche dernier quand il signa plusieurs interventions de la meilleure veine face aux Montois. Le football belge n'a en tout cas, déjà plus de secret pour lui. «J'en avais déjà eu un aperçu car avec Nancy nous avons disputé deux matches amicaux face à... Charleroi ainsi que deux autres face à Beveren et le RWDM. Il faut également rappeler le staff nancéen recèle Christophe Dessy. En outre, je connais un petit peu Claude-Arnaud Rivenet mais encore mieux Nasredine Kraouche et Djima Oyawole qui évoluent à La Gantoise. Ces deux derniers ont joué à Metz si bien que j'ai disputé quelques derbies lorrains contre eux. J'ai également eu l'occasion de fréquenter le Beverenois Eric Decroix quand nous avions été ensemble en stage avec une équipe composée de footballeur en quête d'un engagement. La Belgique ne m'était étrangère que par son infrastructure. J'ai découvert de très beaux stades tels celui de Sclessin, le Fenix Stadion, celui du Parc Astrid et bien sûr celui du Pays de Charleroi. Il paraît que le Jan Breydel Stadion n'est pas mal non plus!»

Le jeune homme s'est installé seul à Châtelet: «Je suis célibataire mais j'ai laissé mon amie à Nancy. Marie y travaille si bien qu'elle ne pouvait lâcher la proie pour l'ombre et venir vivre en Belgique. Dès lors, elle fait régulièrement la navette afin de me rejoindre. Surtout les week-ends.»

Il est possible que la jeune fille vienne durablement auprès de son compagnon si celui-ci prolonge à Charleroi dont le contrat actuel vient à échéance en juin prochain: «Dans l'immédiat, il importe de contribuer au maintien du Sporting en D 1. Après on verra.»

Au fait, le Vichyssois (ses parents ainsi que son frère aîné qui joue à Reims habitent toujours le chef-lieu d'arrondissement de l'Allier, tout près de la célèbre station thermale) semble paré à toutes les épreuves: «D'une part, j'ai appris que même au cours d'une saison tranquille il n'y pas de match facile et qu'il faut toujours souffrir pour arriver à ses fins dans le monde du football; d'autre part, mon expérience nancéenne me sert énormément. Il y a trois ans quand nous avions été relégués en D 2, je ressentais un stress permanent et me faisais beaucoup de soucis. Fort de cette épreuve, je gère mieux la situation que nous vivons aujourd'hui. Au lieu de me braquer sur notre sort, je positive en me convaincant que nous atteindrons notre objectif.»

N'empêche, le prochain écueil est a priori insurmontable: «J'ai le sentiment que, mathématiquement, le FC Brugeois ne va pas faire le plein éternellement à domicile. Toutes les séries ont une fin et je me dis que celle-ci peut survenir à tout moment.»

«Pourquoi pas nous?», se disent les Zèbres en choeur!

© Les Sports 2003

Jean-François Prévost

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous tenez à la fois les rênes de votre foyer et de votre vie professionnelle. Vous voulez tout contrôler.

Taureau

Vous êtes freiné dans votre élan. Quelques obstacles se dressent soudainement sur votre route.

Gémeaux

Vous prenez un risque jugé insensé par vos proches. Vous voulez évoluer professionnellement.

Cancer

Vous êtes très attaché aux valeurs véhiculées par la famille. Aujourd’hui, vous y êtes totalement impliqué.

Lion

Vous multipliez les occasions de sortie, de rencontre si vous êtes seul.

Vierge

Vos talents d’intermédiaire s’avèrent utiles pour ramener le calme dans la cacophonie qui règne dans votre cadre de travail.

Balance

Ce n’est pas le moment de prendre un risque financier. Les tentations sont grandes, mais votre budget ne vous le permet pas.

Scorpion

Votre relation sentimentale est épanouie et chaleureuse. Vous savez profiter de la vie à deux.

Sagittaire

Vous avez toutes vos chances de nouer une nouvelle relation. Vous avez un coup de cœur.

Capricorne

Vous n’êtes pas fermé à la critique. Vous êtes même très attentif à ce que les uns et les autres pointent du doigt.

Verseau

La patience et la tolérance permettent de rétablir l’harmonie dans votre foyer. Vous êtes plus à l’écoute de votre conjoint.

Poissons

Votre sens des affaires s’affirme. Vous avez un coup d’avance sur vos adversaires.

Facebook