Football Le Brésil, la Suisse et la Serbie peuvent encore se qualifier lors de cette dernière journée.

C’est une dernière journée sous tension qui attend le groupe E. Voici tous les cas de figure possibles.

Le Brésil qualifié si : c’est assez simple pour la Seleção, elle sera qualifiée si elle prend au moins un point contre la Serbie. En cas de victoire ou de nul face aux Serbes, les Brésiliens sont assurés d’être au prochain tour. Même une défaite ne signifierait pas la fin de l’aventure en Russie. S’ils s’inclinent, en même temps que la Suisse, la différence de buts générale - pour l’instant favorable au Brésil (+2 contre +1) - les départagera.

La Suisse qualifiée si : la Nati est en ballottage favorable avant l’ultime journée. Opposés au Costa Rica, les Helvètes semblent bien placés pour aller plus loin dans la compétition. Une victoire ou un nul leur assurerait une place en huitièmes, peu importe le résultat du choc Serbie-Brésil. En cas de défaite, l’espoir demeurerait. Si la Suisse ne perd que d’un but et que la Serbie fait match nul sans marquer plus de buts, la qualification sera validée. Même chose, si elle s’incline et que le Brésil perd plus largement tout en marquant moins de buts.

La Serbie qualifiée si : pour être certain de sortir de la phase de poules, les joueurs de Mladen Krstaji doivent absolument l’emporter contre le Brésil. Une défaite serait rédhibitoire. En cas de match nul face à la sélection brésilienne, la Serbie devra croiser les doigts pour que la Suisse perde de plus d’un but face au Costa Rica. Le goal-average général permettra de trancher. Après deux journées dans ce groupe E, les Suisses sont les mieux lotis (+1 contre +0).