Football

Voici 40 ans, les Blauw en Zwart réalisaient le premier doublé de leur histoire. Après avoir éliminé le Real Madrid en Coupe d’Europe !

C’est dingue comme en ce temps-là, les saisons pouvaient se suivre et se ressembler au(x) chiffre(s) près et pas seulement.

En 1976 et après trois ans d’abstinence, le Club Bruges renoue avec le titre, totalisant au final 52 points pour 48 à son dauphin anderlechtois.

Rebelote en 1977, les Flandriens (52 pts), toujours sous la houlette d’Ernst Happel, font à nouveau sauter les bouchons, au nez et à la barbe du Sporting (48 pts).

En toile de fond de ce énième mano a mano, le parcours européen s’était achevé avec le même arrière-goût amer pour chacun d’entre eux. En huitième de finale de la C1, Bruges était parvenu à éliminer le Real de Camacho et de Breitner avant d’échouer aux portes des demis face au Borussia Mönchengladbach alors que les Mauves avaient dû s’incliner en finale de la C2, devant d’autres Allemands, ceux de Hambourg.

Il ne reste donc plus que la Coupe dont ils sont les tenants depuis 1975 pour mettre un peu de baume au cœur des Anderlechtois.

La perspective de signer un premier doublé émoustille pourtant le mentor autrichien et ses ouailles. Si Bruges a décroché son ticket pour la finale sans trop de mal, Anderlecht a dû recourir aux prolongations pour valider le sien grâce à un but de Ressel (118e) face au Cercle.

Ciel bleu, soleil rayonnant et un Heysel blindé (55.000 spectateurs), le décor est joliment planté pour cette finale inédite qui recense deux absents de marque : Paul Courant (élongation) côté brugeois, Robby Rensenbrink (distension des ligaments du genou droit) côté bruxellois.

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.