Football

Les Molenbeekois ont loupé leur premier tour. Au Père Noël Vermeersch d'agir, et vite !

GENK À force de louper les portes du slalom au premier tour, le Brussels s'est mis en grosse difficulté. Il est aux portes du gouffre, de l'élimination. Le choix des skis et du fartage ne fut sans doute pas toujours judicieux. Le président l'a reconnu et, comme toujours, a assumé ses erreurs. Puisque ses joueurs n'ont pas répondu aux attentes (hormis lors des quatre premières descentes... estivales), Johan Vermeersch va modifier les paramètres pendant la trêve des confiseurs, histoire de réaliser un second tour de compétition à l'image de ses espérances.

Et dire qu'on parlait d'un objectif de 52 unités et qu'on s'était mis à rêver d'Europe le 28 août dernier au retour du déplacement victorieux au Lierse... À l'époque, les Molenbee-kois comptabilisaient dix unités en quatre sorties et côtoyaient les grosses cylindrées du circuit. Quatre mois plus tard, ils n'ont pas revêtu le bonnet d'âne par la bonne grâce de l'énorme faiblesse lierroise. Mais les chiffres sont implacables : six unités engrangées (six partages) sur les 39 dernières mises en jeu. Un zéro pointé lors des trois derniers matches de l'année et une place de barragiste qui leur tend les bras !

Rouge de honte mais pas abattu, Johan Vermeersch a convié Dimitri M'Buyu et Albert Cartier pour passer ses troupes au laser. Le bilan est cruel pour certains mais réaliste à l'analyse des prestations.

Une dizaine d'éléments sont priés de se rechercher un nouvel employeur pour entamer l'année 2007. Dans la liste noire (non officielle), on retrouve les noms (attendus) de Patricio Bengui, de Mario Espartero, de Moussa Sanogo et de Musaba Selemani mais aussi ceux (peut-être moins attendus, surtout dans leur chef) de Kristoffer Andersen, de Sofiane Bezouien, de Cédric Dellevoet, de Julien Lefèvre, de Fabrice Omonga, de Julien Pinelli et de Zanzan. Les plus jeunes d'entre eux seront probablement prêtés dans les séries inférieures pour qu'ils s'aguerrissent.

Autant de départs impliqueront des arrivées. Des discussions ont déjà été entamées, on le sait, avec Christian Negouai et Sambegou Bangoura. En fin de semaine dernière, les Brugeois Olivier De Cock et Kevin Roelandts ont été invités à la table des négociations. Le Standard pourrait livrer un renfort. Par contre, un moment convoités, les Français Benjamin Nicaise (Amiens) et David Terrier (Créteil) ne viendront pas. Leurs salaires respectifs ont fait reculer le Brussels. Profil recherché ? Du belge (ou habitué au championnat de Belgique) et expérimenté !



© La Dernière Heure 2006