Cette fois, promis, Gomez exultera…

Michel Dubois Publié le - Mis à jour le

Football

Ni en 1980, ni en 1996 l’Allemagne n’avait remporté ses trois premiers matches…

Mario Gomez a intrigué les supporters de la Mannschaft , mercredi contre les Pays-Bas : il n’a pas exulté quand il a marqué.

Invité à expliquer sa discrétion inhabituelle, lui qui salue chaque but qu’il marque pour le Bayern d’un geste de torero l’unique goleador allemand a avoué : “Instinctivement, je me suis dirigé vers un angle du stade. Quand j’ai levé les yeux, je me suis aperçu qu’il n’y avait que des Néerlandais. Je n’ai pas voulu les provoquer.”

Lors de la conférence de presse, Mario Gomez a ajouté : “J’ai revu les images à la télévision. C’est vrai que j’aurais dû me montrer plus expressif. Ce que j’ai ressenti quand j’ai marqué ? De la joie, bien sûr, mais aussi du soulagement.”

Retrouvant son sourire, le Bavarois d’adoption promit : “Cette fois, si je marque encore, j’exulterai franchement !”

Les Allemands ne demandent que cela. Ils entendent vraiment magnifier leur parcours dans la phase des poules par un troisième succès. Ne serait-ce que pour étoffer encore leurs belles statistques : ils viennent de disputer dix-huit rencontres en inscrivant au moins un but. Ils ont aussi remporté leurs treize derniers matches.

Mais surtout ils réaliseraient là une performance inédite ou presque : lors de leurs deux victoires finales dans un Euro , en 1980 et en 1996, ils n’avaient pas remporté leurs trois premiers matches.

Les antécédents avec le Danemark les inquiètent, toutefois quelque peu : ils n’ont plus battu l’équipe de Morten Olsen depuis seize ans. Pire : depuis lors, les Danois se sont imposés deux fois et ont partagé une fois l’enjeu.

Depuis le début du tournoi, les Allemands chantent à l’unisson. Seule petite note légèrement discordante : Toni Kroos, révélation bavaroise du second tour au point d’avoir relégué Müller sur le banc, grince des dents. “Après la saison que j’ai réalisée avec mon club, il est normal que je souhaite jouer”, ajoutant, dans les colonnes du Munchner Zeitung TZ. “D’autant qu e je n’ai pas trouvé que, jusqu’ici, nous avions livré deux prestations exceptionnelles.”

Joachim Löw a fait la sourde oreille…



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner