Football

Karim Benzema n’est toujours pas tiré d’affaire : la justice a validé jeudi l’enquête dans l’affaire du chantage à la sextape de Mathieu Valbuena dans laquelle il est mis en examen, ouvrant ainsi la voie à un éventuel procès. 

La cour d’appel de Paris a rejeté la requête en nullité de l’attaquant du Real Madrid, dont la défense dénonçait les agissements d’un policier agissant sous couverture comme intermédiaire entre Mathieu Valbuena et les maîtres-chanteurs présumés. 

Mais l’avocat de Benzema, Me Sylvain Cormier, a aussitôt fait part de son souhait de se pourvoir en cassation. "Je crois qu’on a affaire à une cour d’appel qui a voulu faire de la résistance, comme ça arrive parfois", a-t-il déploré, dénonçant une "caricature de manœuvres déloyales" de la part des enquêteurs. 

Le conseil de Mathieu Valbuena, Me Paul-Albert Iweins, a au contraire salué cette décision. "La procédure se poursuit, et je m’en réjouis pour M. Valbuena qui souhaite que la vérité judiciaire soit faite publiquement dans ce dossier", a-t-il déclaré. Le dossier pourrait toutefois être en suspens pendant plus d’un an.