Football

Charles Chapelle quitte le White Star. Qui sera le suivant ?

WOLUWE-SAINT-LAMBERT L’annonce de la grève des joueurs a quelque peu occulté l’annonce du départ de Charles Chapelle. C’est une énième attaque sur un site dont on taira le nom pour ne pas lui faire de la publicité qui a convaincu le médecin du White Star de prendre cette décision.

“Je ne veux pas être victime d’un infarctus” , répond Charles Chapelle. “Cela fait trois mois que je laisse ma santé pour tenter de sauver ce club. Mais il faut bien se rendre à l’évidence : le club est mort. Ou presque. Le fait de tirer en longueur l’attente d’un grand nombre de personnes n’aide pas à trouver une solution.”

Le plus gros échec se nomme quand même Bernard Dereine…

“Aujourd’hui, encore, j’essaie de comprendre, mais je n’y arrive pas. Comment peut-on se présenter deux fois devant les joueurs pour expliquer le projet et puis officiellement devant la presse et finalement se retirer après avoir pourtant fait un paquet de promesses. C’est de l’escroquerie… Tous ceux qui ont cru en ce projet ont été floués.”

Les mauvaises langues disent que Bernard Dereine est votre ami.

“Je ne le connaissais pas avant le mois de janvier dernier et je peux vous affirmer aussi avec force que je ne retirais aucun avantage financier avec son projet de clinique. Avant qu’elle ne soit opérationnelle, j’étais, moi, déjà à la retraite. En outre, actuellement, je suis full time dans mes activités professionnelles, je n’avais vraiment pas besoin de ça pour vivre.”

Les mauvaises langues diront que vous quittez le navire en pleine tourmente.

“Je rétorquerai simplement qu’il coule depuis longtemps. J’arrête car je ne peux plus regarder les joueurs dans les yeux. Même si on cherchait une solution, leur dire que cela allait s’arranger, c’était leur mentir. J’en avais assez de faire ça. En outre, il y a trop de luttes intestines dans ce club pour que cela tourne comme il faudrait. Notre échec est lié à tous ces gens qui œuvrent pour leur compte personnel et toutes ces personnes hors du club qui ont fait du tort au White Star dans le seul but de lui nuire (NdlR : euh ! qui le Doc vise-t-il, là ?).”



© La Dernière Heure 2013