Football

Jacky Mathijssen mise beaucoup sur... la trêve

CHARLEROI Les années se suivent et ne se ressemblent pas pour le Sporting hennuyer qui avait enregistré son premier nul lors de la huitième journée du championnat 2004-2005 (c'était à Saint-Trond) et qui en compte aujourd'hui cinq après le même nombre de matches disputés. La comparaison entre les deux bilans partiels (à prendre en considération car mine de rien, on dépassera - déjà - le premier quart de la compétition le week-end prochain) s'arrête cependant là. Car dans l'absolu, les Zèbres ne font pas beaucoup moins bien que leurs prédécesseurs avec leur bon rapport de onze points sur vingt-quatre contre treize il y a un an. «Actuellement, nous devons manoeuvrer avec nos qualités alors que quelques éléments sur lesquels nous comptons ne détiennent pas la forme optimale», a encore rappelé Jacky Mathijssen qui regrette d'être un peu la cible d'une certaine presse... flamande. «Après tout, il ne nous manque que deux points pour que ce soit parfait. Et nous aurons les occasions de les récupérer.»

L'entraîneur limbourgeois accor- de évidemment la priorité au match Charleroi-FC Brugeois de ce prochain vendredi sur lequel nous reviendrons mais il compte bien profiter de la trêve qui suivra, le championnat étant interrompu en raison des rencontres Belgique-Espagne (samedi 8 octobre) et Lituanie-Belgique (mercredi 12 octobre) comptant pour la phase éliminatoire de la Coupe du Monde. Le Sporting sera, en effet, soumis à un programme conséquent puisqu'il accueillera Troyes (récent promu en L 1 française) le vendredi 7 octobre et se rendra au FC Liège (donc à Ans) le mardi 11 suivant. «Il faut ajouter le déplacement préalable du lundi 4 à Bruges dans le cadre du championnat des équipes réserves, rappelle le coach. Je ferai tourner mon groupe en ces trois occasions et j'espère que je reverrai des joueurs relevant de blessures ainsi que d'autres qui ont besoin de temps de jeu ou bien qui doivent retrouver leurs meilleures dispositions. Je compte également sur un bon comportement des espoirs qui seront employés. Il faudra que cette période se révèle constructive.»

Charleroi déléguera chaque fois des sélections mixtes dont les appelés auront tout intérêt à prouver quelque chose. Cela étant, les Zèbres se maintiennent dans une phase positive au départ d'une excellente stabilité dont ils n'ont certainement pas l'intention de se départir. «Nous poserons toujours notre jeu, je reste convaincu qu'un match se décide dans sa dernière phase et non dans sa première», rappelle mordicus Jacky Mathijssen.

© Les Sports 2005