Football

La commission d'éthique de la fédération internationale de football (FIFA) a infligé une suspension de deux ans à l'ex-Ballon d'Or africain (1988) Bwalya Kalusha, qui avait autrefois fait les beaux jours du Cercle de Bruges (de 1985 à 1988) et du PSV Eindhoven (de 1989 à 1994).

Aujourd'hui âgé de 54 ans, Kalusha, président de la Fédération de Zambie de football (FAZ) depuis 2008, est accusé d'avoir été corrompu à hauteur de 69.900 euros par l'homme d'affaires qatari Mohammad Bin Hammam, dans le cadre de l'élection à la présidence de l'instance en 2011, et de la désignation du pays hôte du mondial 2022.

Bin Hammam a depuis été lui-même suspendu à vie par la FIFA.

La chambre d'instruction de la Commission d'éthique de la FIFA avait ouvert une enquête à l'encontre de Kalusha le 28 février 2017. Il a été reconnu coupable de violation des articles 16 (Devoir de confidentialité) et 20 (Acceptation et distribution de cadeaux ou autres avantages) du Code d'éthique de la FIFA.

Il aurait notamment "offert et accepté des cadeaux".

Suspendu deux ans avec effet immédiat de toute activité liée au football, au niveau national comme international, Bwalya Kalusha a également écopé d'une amende de 100.000 francs suisses (environ 88.110 euros).