Football

Mais plusieurs conditions à ce rapprochement sont exprimés dans le communiqué émanant du cabinet du bourgmestre de la Ville de Liège.

LIEGE Les bourgmestres de Liège et de Seraing, Willy Demeyer et Alain Mathot, soucieux quant à l'avenir du Football Club Liégeois, et désireux d'aboutir à une solution définitive du problème, ont réuni les représentants du RFC Liégeois (lanterne rouge de la D3B, ndlr) et du RFC Serésien (6-ème en Promotion D) vendredi matin.

Ils sont décidés à apporter leur concours à un rapprochement entre les deux clubs, annonce un communiqué émanant du cabinet du bourgmestre de la Ville de Liège.

Mais à certaines conditions, ainsi formulées:
- que le club du FC Liège désigne clairement ses interlocuteurs;
- que le club établisse sa situation financière réelle;
- qu'au niveau de sa structure juridique, le club matérialise son passage en Société Anonyme;

- qu'un tel rapprochement conduise à garder deux pôles d'équipes de jeunes avec une localisation liégeoise (une nouvelle implantation sera envisagée) et une localisation serésienne, en vue de préserver leur identité respective.
Concrètement, le projet consisterait à moderniser le Stade du Pairay à Seraing, afin qu'il soit conforme au cahier des charges de la D2, au bénéfice des deux cercles promotionnaires (si Liège descend). "Un seul stade pour deux clubs, comme à Bruges", précise le porte parole des rouges et bleus Alain Braibant. Quant à l'école des jeunes du RFCL, évoquée dans le communiqué, elle serait construite sur le site des anciennes casernes de Rocourt.

© La Dernière Heure 2011