Football

Izabella Lukomska-Pyzalska a montré son corps puis son sens des affaires. Elle dirige aujourd’hui le club polonais du Warta Poznan

Les supporters du Warta Poznan, club de D2 polonaise, ne s’imaginaient pas que la bombe blonde qu’ils avaient reluquée en Une de Playboy deviendrait un jour présidente de leur club. Aujourd’hui, ils sont pourtant tous ravis.

Izabella Lukomska-Pyzalska s’est fait connaître en Pologne dans une série télévisée dénommée “Ce qui fait peur aux hommes : le sexe dans une petite ville.” Elle n’y jouait qu’un petit rôle et si elle est rapidement devenue une people , c’est davantage grâce à ses charmes qu’à son talent d’actrice.

Trois couvertures de magazines érotiques plus tard, la playmate décida de se lancer dans tout autre chose : l’immobilier. Sans aucune connaissance dans ce domaine, elle ouvre, avec son mari, une société qui devient très vite rentable. “J’ai su bien m’entourer et je ferai la même chose dans le football” , promet-elle.

Quand elle est nommée présidente du Warta en janvier (suite à une importante injection de capital), elle est la première à avouer qu’elle n’est pas une spécialiste du ballon rond. Ce qui fait naturellement naître certains sarcasmes, dans une nation où les femmes ont encore beaucoup de chemin à parcourir.

Mais Izabella, 33 ans, n’a peur de rien. “Vous verrez bien. Je mange business, je dors business. En cinq ans, nous sommes devenus leaders sur le marché de l’immobilier à Poznan. Je compte bien faire la même chose dans le football.”

En quelques mois, la néodirigeante s’est déjà fait une place de choix dans le football polonais. Son secret ? “J’ai deux principes essentiels pour diriger mon entreprise : l’ordre et la discipline.”

Izabella Lukomska-Pyzalska risque bien de continuer à faire des Unes . Mais plutôt celles des journaux sportifs...



© La Dernière Heure 2011