Football

Josef Masopust, légendaire meneur de jeu de la Tchécoslovaquie finaliste du Mondial-1962 et Ballon d'or la même année, est décédé lundi à Prague à l'âge de 84 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé une association de supporteurs.

Surnommé le "Chevalier du football" pour son fair-play, Masopust était pendant quatre décennies, jusqu'au sacre de Pavel Nedved en 2003, l'unique lauréat tchèque du Ballon d'or.

L'ancien milieu de terrain du Dukla Prague aux 63 sélections (10 buts) entre 1954 et 1966 était né le 9 février 1931 à Strimice, petit village du nord de la Bohême, qui n'existe plus aujourd'hui.

Huit fois champion de Tchécoslovaquie comme joueur avec le Dukla Prague et une fois comme entraîneur (avec le Zbrojovka Brno en 1978), Masopust a également dirigé l'équipe nationale de Tchécoslovaquie entre 1984 et 1988.

Masopust avait ouvert le score en finale de la Coupe du monde, remportée finalement 3-1 par le Brésil, le 17 juin 1962 à Santiago. Il avait également mené la Tchécoslovaquie à la troisième place du Championnat d'Europe 1960 en France.

Alors qu'il était âgé de 37 ans, le régime communiste l'autorisa finalement à quitter le Dukla Prague, club militaire créé sur le modèle soviétique, pour évoluer pendant trois saisons dans le club belge de Molenbeek.

En décembre 2000, Josef Masopust a été élu meilleur joueur tchèque du XXe siècle, à l'issue d'un sondage organisée par un magazine sportif pragois.

Une statue à son effigie a été inaugurée devant le stade du Dukla Prague en 2012, à l'occasion du 50e anniversaire du Mondial-1962 au Chili.