Football Deschamps a une nouvelle fois répondu au médian avant France-Irlande, ce lundi.

Les choses sérieuses commencent pour les Bleus. Ce lundi, l’équipe de France entame sa préparation pour le Mondial russe par un match amical face à l’Irlande. L’occasion pour Didier Deschamps de donner du temps de jeu à certains éléments comme Parfait Mandanda ou Benjamin Mendy, qui seront titulaires (Nabil Fekir, Adil Rami ou Thomas Lemar devraient également recevoir du temps de jeu). Mais ce match, c’est aussi et surtout l’occasion de clore l’affaire Adrien Rabiot pour passer à autre chose. Une affaire qui a encore fait couler pas mal d’encre ce week-end.

Non sélectionné parmi les 23 Français pour le Mondial, le médian du PSG a officiellement refusé le rôle du suppléant, estimant que le choix du sélectionneur "ne répond à aucune logique sportive". Sous-entendu : "Je suis meilleur que certains joueurs faisant partie de la sélection." Un constat que Didier Deschamps n’a évidemment pas voulu laisser passer.

"Il n’a qu’à regarder les trois derniers matches qu’il a faits avec l’équipe de France et il aura peut-être une analyse différente", a fermement asséné le sélectionneur des Bleus, dimanche, sur le plateau de l’émission Téléfoot (TF1). "S’il s’estime meilleur que les autres à son poste, c’est son point de vue. Mais s’il regarde ses trois matches en équipe de France, il comprendra mon choix. Il a pris cette décision qui est évidemment une erreur. Tant pis pour lui. Les joueurs sont libres de prendre leur décision. Je peux comprendre une immense déception."

Sans le dire explicitement, Deschamps a donc pointé la raison de la non-sélection de Rabiot. Elle se situe dans le manque de qualité de ses prestations sous le maillot bleu. Mais aussi dans le profil du joueur qui a toujours refusé de jouer comme numéro 6, estimant que ce n’est pas sa position. Tout bénéfice pour Steven N’Zonzi, le médian défensif de Séville. Qui devrait lui aussi recevoir du temps de jeu face à l’Irlande. Histoire de refermer le chapitre Rabiot et d’ouvrir le chapitre Russie.