Diables Rouges Toby Alderweireld a ressenti une autre forme de déception qu’en 2014 et 2016

Toby Alderweireld était l’un des défenseurs qui auraient dû contrer Umtiti sur le but français.

"Je ne pense pas qu’on puisse parler d’une erreur de notre part. Le corner de Griezmann était très, très bien frappé. Il était tendu au premier poteau et la course de Umtiti était parfaite. Je ne suis pas parvenu à le suivre et généralement Marouane dégage tout au premier poteau. Mais ici Marouane s’est retrouvé impuissant. Ce but, c’était plus une belle action des Français qu’une erreur de notre part."

Alderweireld avait des sentiments mitigés avant de monter dans le car.

"Dans quelque temps on sera fier de notre parcours mais pour le moment c’est la déception qui règne. Je sais que le pays pleure mais j’espère que la Belgique a vu qu’on a tout donné contre le Japon, le Brésil et la France. Nous sommes aussi abattus. Mais la déception est différente par rapport aux éliminations face à l’Argentine et le pays de Galles. Maintenant on avait l’impression qu’on méritait la victoire et c’est cela qui fait mal."

Alderweireld était satisfait de son tournoi : "Après ma saison à Tottenham, il était important de montrer que j’avais le niveau pour jouer au top et j’ai aussi montré que j’étais entièrement fit. J’espère jouer le match pour la troisième place pour que la Belgique puisse quitter le tournoi la tête haute. On a montré un beau visage de la Belgique au monde. Ici, contre la France, on voulait plus jouer au football qu’eux, ce qui rend la défaite encore plus frustrante."