Diables Rouges Toby Alderweireld était le premier à passer sur le gril. Il était suivi par Roberto Martinez.

Lors de la conférence de presse de veille de match, jeudi, le coach des Diables Rouges, Roberto Martinez, a dressé le bilan des forces en présence au sein de son groupe. Selon lui, Thorgan Hazard n'est pas suffisamment en forme pour débuter la rencontre face à la Bosnie-Herzégovine vendredi soir au stade Roi Baudouin, une rencontre comptant pour la deuxième journée de la phase qualificative au Mondial 2018. "Thorgan Hazard n'est pas apte à débuter le match contre la Bosnie", a déclaré d'entrée l'Espagnol. "Il connait un très bon moment dans son club mais pour jouer en équipe nationale, il a besoin d'être à 100% et ce n'est pas le cas. Nous avons d'autres joueurs prêts à montrer leur valeur. A part lui, tout le reste du groupe est prêt à en découdre".

Une fois ce dossier conclu, le sélectionneur des Diables a confirmé qu'Eden Hazard portera encore le brassard de capitaine. "A côté de ses capacités individuelles, il a suffisamment de personnalité pour donner le ton au sein du groupe. Dans le vestiaire, c'est lui qui endosse le rôle de capitaine et je suis satisfait de son attitude. Mais comme je l'ai déjà dit, nous possédons plusieurs leaders dans le groupe", a-t-il ajouté.

Le sélectionneur national a ensuite embrayé sur le bon état de forme de Toby Alderweireld. "Toby est un joueur très élégant, qui possède également un très bon bagage technique. Il ne perd jamais de vue son objectif: garder ses filets inviolés. Il ne cesse de progresser depuis son départ de l'Ajax, et depuis son arrivée dans le championnat anglais. Je suis extrêmement satisfait de l'entente entre Jan Vertonghen et lui".


Martinez se méfie de la "reconversion offensive des Bosniens"

Les Diables Rouges s'apprêtent à disputer leur deuxième match qualificatif pour la Coupe du Monde 2018 face à la Bosnie-Herzégovine vendredi soir au stade Roi Baudouin. Un adversaire que le sélectionneur national, Roberto Martinez, ne veut pas prendre à la légère. "Il faudra pouvoir s'aligner au niveau de la Bosnie", a-t-il fait savoir jeudi en conférence de presse. "Je ferai particulièrement attention à la manière dont nous allons réagir à la pression mise par la Bosnie-Herzégovine", a indiqué l'Espagnol. "Il faudra pouvoir s'aligner au niveau de la Bosnie car c'est une équipe qui se bat sur tous les ballons. Ils se connaissent très bien, ils jouent ensemble depuis longtemps et possèdent des joueurs qui évoluent dans des clubs importants en Europe. De plus, cette équipe peut jouer avec un ou deux attaquants et se montre intraitable en reconversion offensive".

L'important pour l'entraîneur des Diables sera de voir avec quelle intensité ses joueurs vont débuter la partie. "Selon moi, la chose primordiale pour vendredi est de voir l'intensité que l'on mettra sur le terrain. Avec ou sans ballon".

Martinez s'est dit impatient de débuter cette campagne qualificative devant son public. "Je ne ressens pas de pression, mais plutôt de l'excitation. Nous ferons notre possible pour représenter le pays au mieux. Je suis impatient de disputer ce premier match qualificatif à la maison. Tout ce qui compte pour moi, c'est de voir des gens heureux au terme de la partie", a-t-il conclu.


Alderweireld se méfie des qualités d'Edin Džeko

Toby Alderweireld est venu s'exprimer face à la presse jeudi, à la veille du match contre la Bosnie-Herzégovine. Le défenseur central de Tottenham se méfie de l'ensemble du groupe adverse, mais plus particulièrement de l'attaquant de l'AS Rome, Edin Džeko. "Il est grand, fort et possède une excellente technique", a admis le défenseur belge. La Bosnie-Herzégovine est "l'adversaire le plus dangereux de notre groupe", selon Toby Alderweireld. "C'est une équipe qui joue très bien ensemble et qui possède de grands joueurs tels que Džeko ou encore Pjanic. Il faudra être à 100% pour pouvoir rivaliser".

En tant que défenseur, Alderweireld porte un regard attentif sur son opposant direct, Edin Džeko. "C'est un excellent joueur. Il est grand, fort et possède une excellente technique. Il est particulièrement dangereux dans les 16 mètres et il faudra rester attentif pendant toute la rencontre. Il faudra se montrer plus intelligent que lui afin d'éviter qu'il puisse mettre à profit ses qualités", a-t-il ajouté avant de nuancer ses propos. "Attention, tout ne dépend pas de lui. Il y a d'excellents joueurs derrière qui permettent de l'alimenter avec justesse. Il ne faut en aucun cas sous-estimer cette équipe".

Le défenseur de 27 ans a brièvement abordé la tactique défensive des Diables Rouges. "Nous nous sommes entraînés dans différents systèmes ces derniers jours. Nous avons tenté plusieurs choses afin d'augmenter les automatismes et ça donne confiance au groupe. Jouer avec trois ou quatre défenseurs derrière, ça ne change pas fondamentalement les choses. Ça se joue sur des détails".

REVIVEZ LA CONFERENCE DE MARTINEZ

REVIVEZ LA CONFERENCE D'ALDERWEIRELD