Diables Rouges

Le rappeur belge s'est exprimé dans l'émission de la RTBF "Hep Taxi".

La polémique Damso autour de l'hymne des Diables Rouges à la Coupe du Monde aurait pu ne jamais exister. Alors que la Fédération de football belge a décidé de ne finalement pas choisir le rappeur bruxellois pour composer l'hymne, un autre rappeur belge Roméo Elvis s'est exprimé sur la controverse.

Et d'après le fils de Marka et Laurence Bibot, c'était lui le choix numéro 1 de l'Union belge. "A la base, j'étais le premier choix de l'Union belge en septembre" explique Roméo Elvis dans "Hep Taxi". "Je réussis aussi en Flandre donc c'était plutôt pratique pour eux sauf que moi ça m'intéressait pas vraiment..."

Honoré de cette demande de collaboration, le natif de Linkebeek a eu peur des possibles conséquences négatives liées à la composition de cette hymne. "L'hymne des Diables Rouges, pour un gars comme moi, ça peut être une guillotine, ça peut me couper la tête pour toujours" explique le rappeur. "Le simple fait de mettre u chapeau, avec des cornes, j'e ai déjà tellement rien à foutre ! Je savais que tout cela n'allait pas se faire sous mes conditions."

Roméo Elvis est enfin revenu sur le choix de Damso. "Je trouvais ce choix beaucoup plus logique parce que Damso étant quelqu'un d'encore beaucoup plus connu que moi et encore plus imposant que moi médiatiquement, il avait tout le pouvoir, lui, d'imposer ses conditions."