Diables Rouges Suite de notre entretien exclusif avec Axel Witsel, qui évoque son avenir et les Diables.


- Consultez la première partie de cette interview ici -


Avant de revenir en Belgique, où il a retrouvé les Diables ce lundi soir, Axel Witsel nous a accordé un long entretien à Saint-Pétersbourg. L’occasion de faire le point sur la saga de son transfert. À 27 ans, il semble plus que jamais proche d’un départ vers un grand championnat.

Axel, comment jugez-vous votre saison avec le Zenit, sur le plan personnel ?

"Je fais une bonne saison… mais je dois être davantage décisif. À chaque match, j’ai des opportunités de marquer, mais je ne le fais pas assez. Je dois être plus efficace et plus calme en zone de finition."

Et collectivement ?

"On a fait une grande campagne en C1 , malgré une élimination contre Benfica qui nous laisse beaucoup de regrets. Lors de l’aller, à Lisbonne, nous n’étions pas à 100 % car nous n’avions plus joué depuis six semaines. On n’était pas aussi percutant que d’habitude sur nos contres mais on a bien résisté, en perdant 1-0. Le retour a été très frustrant : on a ouvert le score, on a eu beaucoup d’occasions puis on a pris un but sur une frappe des 35 m. Le gars peut recommencer ça dix fois, il l’enverra à chaque fois en tribunes… On méritait de passer, c’est râlant. Maintenant, on doit avancer. Il nous reste la Coupe et le championnat : après avoir soufflé le chaud et le froid, on vient de revenir à la quatrième place à six points du CSKA. Le titre reste tout à fait jouable, à neuf journées de la fin."