Diables Rouges Axel Witsel voyait du positif dans la rencontre même s’il était déçu du visage des Français. 

“On a aussi défendu contre le Brésil mais pas autant que la France contre nous. On a eu le ballon et des occasions mais sur des matches aussi fermés, c’est important d’être réaliste. Ils l’ont été plus que nous. Ils marquent sur notre seule faute de concentration sur phase arrêtée. Quand c’est 1-0, il est difficile de faire la différence face à un double rideau. La France n’a jamais été dangereuse sauf en contre-attaque. En dehors des cinq premières minutes, on a fait une bonne première mi-temps. Nous sommes tous déçus mais il faut quitter la Russie sur une bonne note avec cette 3 e place. Nous sommes fiers du parcours même si la déception prime. Ce tournoi n’est pas comparable à 2014 ou 2016. Il n’y a pas que des regrets.”