Diables Rouges Batshuayi s’est amusé comme un fou, mercredi. Il a amusé le public et les médias. "Vous pensez quoi de mon assist ?"

52 jours après sa terrifiante blessure lors du derby de la Ruhr entre Dortmund et Schalke 04, Michy Batshuayi a repris la compétition. Face à l’Égypte, il a reçu 45 minutes de jeu et a réalisé une des plus belles actions du match, en dribblant quelques adversaires avant de servir Marouane Fellaini pour le 3-0.

Un peu plus tôt, il avait lui-même failli inscrire le 3-0. "Je n’ai pas marqué, dommage, commentait-il après sa prestation. Mais j’ai encore le temps. Et cette passe décisive à Marouane m’a fait du bien. Cela a fait plaisir de me retrouver sur le terrain après cinq semaines d’absence. C’était une bonne soirée pour moi."

Ce qui a surtout tapé à l’œil, est sa bonne humeur et sa joie d’être dans le groupe. Déjà en première mi-temps - quand il était sur le banc - il est parvenu à amuser le public, en contrôlant un ballon qui arrivait en flèche en direction du banc de réservistes. Agréablement surpris par les applaudissements des fans, il a levé les bras - évidemment avec un large sourire - et s’est encore fait acclamer.

Et après le dernier coup de sifflet de l’arbitre grec, il filait seul vers le portier égyptien et n’a pu s’empêcher de déposer le ballon au fond du but. "Je n’avais pas entendu le sifflet de l’arbitre", souriait Michy par après. "Pour moi, ce 4-0 compte." Et donc, il a embrassé la mascotte Red, qui venait féliciter les joueurs.

Même en donnant ses interviews, il ne parvenait pas à cacher son bonheur. Chaque réponse était suivie par un sourire naturel. "Axel a déclaré qu’on doit améliorer notre pressing offensif ? Moi je trouve qu’on doit travailler notre pressing défensif…"

Et quand une question ne lui plaisait pas trop ("Comment allez-vous au plan athlétique ? Avez-vous retrouvé votre rythme ?"), il y répondait avec un clin d’œil. "Vous pensez quoi, après ma passe décisive aujourd’hui ? Ça va très bien, merci de s’inquiéter pour moi."

Il va de soi qu’il faudrait encore du temps de jeu à Michy pour retrouver toutes ses sensations. Il n’était pas toujours aussi présent au cours des 45 minutes. Mais la Belgique pourra compter sur lui. Et sur son sourire. Dans un groupe, il faut des gars optimistes et enjoués comme Eden Hazard et lui, qui parviennent à détendre les autres à des moments de stress.

"On monte en puissance , était sa conclusion. On est sur la bonne voie. On va en Russie pour faire de très grandes choses. Le plus important, c’est d’arriver ‘à fond les boulettes’ au Mondial."