Diables Rouges

Soulagé par son transfert à Aston Villa, Christian Benteke est le favori pour être titularisé en pointe

Qui sera le “grand costaud” que Marc Wilmots alignera en pointe de l’attaque ce soir ?

Les avis divergent mais le favori, c’est Christian Benteke. Face à la presse, l’ex-Standarman était très serein et, surtout, confiant.

“Moi, je me sens prêt à jouer. Mais je sais qu’Igor et Romelu veulent aussi jouer. Chacun a ses qualités. Romelu peut jouer dans la profondeur et garder le ballon, Igor est fort de la tête, moi aussi. On a également certaines ressemblances. Maintenant, c’est au coach de trancher. Cela peut se jouer sur des détails, comme... notre sommeil cette nuit. Mais je suis optimiste.”

Des atouts, Benteke n’en manque pas. Comme son état de forme : avant de signer à Aston Villa, il a disputé 705 minutes en match officiel avec Genk. Lukaku n’en est qu’à 97 et De Camargo, 178 minutes. Autre argument en faveur de Benteke : sa titularisation convaincante contre les Pays-Bas le mois dernier, couronnée par son premier but sous la vareuse des Diables. “Le premier travail d’un attaquant, c’est de marquer, et je l’ai fait. J’étais donc un peu déçu d’être sur le banc au pays de Galles. Mais c’est normal, non ?”

Parce qu’il compte sur lui, Marc Wilmots a déjà donné plusieurs conseils à Benteke. “Le coach m’a notamment dit que je devais être plus dur dans les duels. J’en suis donc bien conscient. Je suis peut-être un peu trop brave dans la vie. Mais sur le terrain, je me laisse moins faire. Évoluer en Premier League me permettra de progresser dans ce domaine : il y a beaucoup d’intensité et de défenseurs costauds. L’Angleterre, c’était pour moi le seul moyen de grandir.”

Fin août, le Diable Rouge était allé au bras de fer avec Genk pour obtenir son transfert. “J’avais vécu une semaine difficile” , reconnaît-il. “Je cogitais, je ne dormais pas bien. J’étais prêt à tout pour réaliser mon rêve. Si j’avais dû rester à Genk, j’aurais sans doute mis quelques jours à m’en relever. Heureusement, tout s’est bien terminé. Le jour où j’ai signé, j’ai été soulagé.”

Jelle Vossen avait ouvertement critiqué ce choix, en reprochant à Benteke d’avoir laissé tomber ses équipiers de l’époque. Pas de quoi fâcher le principal intéressé : “J’en ai parlé avec quelques joueurs de Genk : ils me comprennent. Quand tu as un rêve, tu essaies de le réaliser. N’importe qui aurait fait pareil.”

Benteke a sans doute fait le bon choix, dont les Diables pourraient profiter...



© La Dernière Heure 2012