Diables Rouges Dedryck Boyata réfute les accusations de blessure diplomatique

Brendan Rodgers était attendu sur l’absence de Dedryck Boyata ce mardi soir en tour préliminaire retour de la Ligue des Champions sur le terrain de l’AEK Athènes. En conférence de presse, le manager du Celtic s’est montré d’abord amer : "C’est plus triste qu’autre chose, cela aurait été bien de l’avoir avec nous mais il n’est pas là", a-t-il lâché avant de remettre en question l’implication du défenseur. "Nous devons avoir confiance en les joueurs qui veulent être ici."

Muet depuis le début de ce mauvais feuilleton, le Diable a tenu à donner sa version des faits.

Dedryck, votre agent Jacques Lichtentstein s’est exprimé à plusieurs reprises ces derniers jours concernant votre situation. Quelle est votre position ?

"Personnellement, je ne vais pas trop réagir à ce que mon agent a pu dire dans la presse. En cette période de mercato, il y a toujours des moments difficiles, je ne vais pas commenter ce qu'il a dit. Il gère mes intérêts depuis longtemps et connait le marché".

Vous n’avez pas joué ce week-end, vous n’avez pas fait le déplacement à Athènes ce mardi : que répondez-vous à ceux qui disent qu’il s’agit d’une blessure diplomatique ?

"Ce qu’il se passe, c’est que je suis dans une position un peu particulière. Quand j’entends que j’ai refusé de jouer depuis que je suis revenu de vacances, c’est faux. Je n’ai pas refusé de jouer. Depuis mon retour, j’ai beaucoup couru en marge du groupe pour travailler physiquement et j’ai connu plusieurs petits pépins au mollet et à l’ischio. Je suis passé chez le kiné tous les jours. Ce matin (lundi), j’étais encore avec un kiné et les autres blessés au club. Je ne sais pas d’où ces rumeurs sortent. Je n’ai pas refusé de jouer. J’ai un petit problème à l’ischio."

D’autant que la saison dernière, à plusieurs reprises, vous avez joué en étant touché…

"Oui. J’ai joué plusieurs fois avec des blessures de grade 1. Parfois, cela s’est bien très passé comme lors de la dernière finale de Cup, d’autres fois moins comme lors du dernier match à l’extérieur face aux Rangers. D’où les précautions que je prends désormais car je ne veux prendre aucun risque."

Quand et comment vous êtes vous blessé ?

"Jeudi dernier, je me suis fait mal en glissant à l’entraînement et je me suis directement tenu la jambe. Le kiné l’a vu et m’a examiné juste après la séance. J’ai mis de la glace 30 minutes sur ma jambe et, le lendemain, j’ai précisé que j’avais des douleurs. Les examens ont prouvé que je ne pouvais pas jouer contre Heart. Depuis, je fais tout pour être fit le plus rapidement possible et je suis à fond derrière mes coéquipiers pour le gros match de ce soir."