Diables Rouges Auteur de deux buts en quatre jours, Yannick Carrasco réalise le meilleur début de saison de sa carrière.

C’est sans aucun doute le premier d’une très longue série que vient d’inscrire l’ailier au Wanda Metropolitano, le nouveau terrain de jeu de l’Atletico Madrid inauguré la semaine dernière. Samedi, juste après le retour des vestiaires, Yannick Carrasco délivrait les 60.000 Colchoneros qui avaient jusque-là dû ronger leur frein dans ce choc face au FC Seville. Le Belge utilisait sa pointe de vitesse pour surpasser le défenseur Nzonzi avant d’aller dribbler astucieusement Rico, le portier sévillan.

Trois jours plus tôt, à Bilbao, l’attaquant de 24 ans avait déjà offert la victoire aux Madrilènes alors qu’il venait de monter au jeu dix minutes plus tôt. De quoi porter son total à 3 réalisations et 2 passes décisives en à peine six rencontres de championnat. Lors des deux dernières saisons, il avait dû à chaque fois patienter jusqu’à la 8e journée de Liga pour enfin débloquer son compteur personnel.


Ce départ canon pourrait augurer une campagne 2017-2018 de très haut niveau. D’autant que son style de jeu s’étoffe davantage à chaque rencontre. Mercredi dernier, il avait été aligné avec succès sur le flanc droit, chose qu’il n’avait jusqu’ici que très rarement l’habitude de faire.

À l’image de Carrasco, c’est toute l’équipe de Diego Simeone qui réalise une entame de saison presque parfaite. En battant Seville, les Colchoneros restent non seulement invaincus (4 victoires, 2 nuls) mais ils s’emparent surtout de la deuxième place du classement, derrière le FC Barcelone qui reste pour le moment intouchable (18 points sur 18).

"L’équipe a bien analysé ce qu’on attendait d’elle dans ce début de saison", se réjouit Diego Simeone. "Nous avons bien négocié plusieurs déplacements compliqués comme à Valence et à Bilbao, loin de notre public."

Des supporters que Carrasco et ses coéquipiers auront bien besoin d’avoir derrière eux pour leurs deux prochains rendez-vous à domicile… Chelsea ce mercredi en Ligue des Champions puis le FC Barcelone le 14 octobre en championnat.

"Contre Seville, les supporters ont mis l’ambiance et ont su s’impliquer", ajoute le coach madrilène. "Ce stade va être fantastique. Depuis la pelouse, on aurait dit les jeux du cirque à Rome. Cela m’enthousiasme beaucoup, sincèrement."