Diables Rouges

Il est le chroniqueur foot le plus populaire en France. Son second degré et son humour font des merveilles dans "J+1", l’émission de Canal +. Et surtout, il connaît parfaitement la Belgique pour y venir "trois ou quatre fois par an". Julien Cazarre nous a accordé quinze minutes pour préfacer France-Belgique, ce mardi.

Après coup, on se rend compte que l'homme avait bien lu le match... Et surtout, il a eu la gentillesse de nous envoyer un petit texto au coup de sifflet final: "Malheureusement pour vous, la France a bien marqué en premier et n'a pas fait d'erreur. Cynique, comme prévu. Vous méritiez vraiment mieux..."

Retrouvez ci-dessous son interview, réalisée quatre heures avant le coup d'envoi de ce France-Belgique.


Julien, dans votre dernière vidéo pour un site de paris sportifs français, vous portez un magnifique K-way du Club Bruges ! 

En effet, je l’adore celui-là. Je me baladais à Bruges il y a sept ou huit ans quand une drache nationale m’est tombée sur la tronche. En levant les yeux, j’ai vu la boutique du FC Bruges et j’y ai acheté ce K-way. C’est mon meilleur K-way. J'ai aussi un maillot d’Anderlecht et du Standard. Je sais que c’est un crime mais comme je ne suis pas Belge, je m’en fous. Cela dit, j’ai paumé celui du Standard je pense.

Vous venez donc régulièrement en Belgique ?

Et comment. J’y retourne dans une semaine, justement. J’espère qu’on aura gagné sinon je vais me faire chambrer par mes potes belges. Mais j’ai aussi pas mal de potes français à Ixelles et Saint-Gilles. D’ailleurs, certains disent qu’il y a trop de Français dans ces communes.

Les bières belges, vous aimez ?

J’adore. C’est terrible car j’ai découvert ces bières il y a une vingtaine d’années. Avant, quand j’étais ado, je trouvais la bière dégueulasse. On n’avait que de la Heineken, de la Carlsberg et de la Kronenbourg. Horrible. Mais avec ma copine de l’époque, j’avais été à Bruxelles et après avoir vu un reportage sur la bière belge par hasard, j’ai décidé de la goûter. Ça a changé ma vision. C’est comme le vin en fait. Quand c’est bien fait, c’est savoureux.

C’est ce que vous préférez, en Belgique ?

Non. Je mange très bien dans les restos belges, à Bruxelles ou Anvers. J’adore l’architecture flamande ou belge en général. J’adore le coté brique au sud et le coté plus gothique au nord. J’aime bien votre mentalité et votre douceur de vivre, aussi. Surtout chez les Wallons. Les néerlandophones sont un peu plus durs…

Vous savez comment les Belges perçoivent les Français ?

Ils nous trouvent arrogants, prétentieux. Ce qui est vrai. Ils doivent penser qu’on croit qu’on va se balader ce soir, mais le risque est plutôt coté belge, pour une fois. Après la victoire contre le Brésil, vous serez peut-être trop confiants. La Belgique me fait penser à la France d’il y a deux ans, qui s’y croyait après avoir battu l’Allemagne en demi-finale… Le risque, c’est qu’on a l’impression d’avoir terminé le travail avant la fin, surtout quand on n’a pas encore l’expérience d’une victoire finale dans une grande compétition.
Faut pas oublier le contexte du match contre le Brésil. Courtois a été héroïque et vous avez bénéficié de faits de jeu favorables. Méfiez vous du cynisme de la France et de Deschamps. On a même écoeuré les Uruguayens dont c’est pourtant la spécialité.

Les Belges ont vraiment peur de se faire chambrer pendant 20 ans en cas de défaite. Vous pouvez vous engager à ne pas être grandes gueules, pour une fois ?

Je pense que ça ira encore. Justement, les Français sont tellement prétentieux qu’ils ne verront pas ça comme un exploit. Par contre, à l’inverse, si vous gagnez vous allez chambrer. Faut dire qu’on l’aura cherché. Après PSG-Barca, on a fait les malins. Et au retour, après la remontada, les Barcelonais n’en avaient rien à foutre. Pourquoi ? Parce qu’on est des pèquenauds pour eux ! 

Mais attention, il y aura du chambrage quand même. Il y en a toujours sur internet. Mais on n’a pas de raison de trop vous emmerder. Depuis Eddy Merckx, on n’a plus trop de traumatismes liés au sport belge. Parce que bon, c’est pas l’heptathlon féminin qui va changer grand-chose.

Tous les Français sont vraiment si arrogants ?

Le Parisien est le pire. Mais même le Français qui n’est pas Parisien a tendance à devenir parisien quand il voyage… il devient condescendant.

Et pour parler foot, vous pensez quoi de ce match ?

Je pense que Martinez est très malin et qu’il connaît notre organisation. Il va plus serrer le jeu que dans les premiers matches. Je sens le trio Witsel, Fellaini et Chadli venir fermer les espaces. Ca va être serré. Si la Belgique ne marque pas en premier, elle va galérer face à notre système et notre bloc équipe. La clé pour vous, c’est d’ouvrir le score.

Ils ont une défense de merde, nos Diables ? 

J’en rajoutais dans la vidéo pour Winamax, hein. Je suis obligé. Ce ne sont pas forcément des mauvais joueurs. Ils sont grands et bons sur phases arrêtées mais vite en difficulté face à des joueurs vifs. Si ça commence à aller vite dans les petits espaces, vous risquez de galérer. 

Un prono ? 

Je ne peux pas me permettre de dire victoire de la Belgique. En vrai, c’est du 50-50. Sur l’expérience, je pense que la France peut passer devant. Surtout avec cette euphorie après la victoire contre le Brésil. Allez : 2-1. 
Je ne serais pas triste si on perdait, j’ai vraiment trop d’affection pour la Belgique. Et je vous supporterai à fond si vous êtes en finale. Mais attention, si vous êtes champions du monde, vous risquez de devenir comme les Français et ne plus savourer le foot comme avant. Nous, on a voulu virer Deschamps après une finale d’Euro. 

Par contre, ne battez pas le Brésil et la France pour perdre contre la Croatie, hein ! L’autre moitié de tableau, elle est à chier par terre.