Diables Rouges

Victorieux du trophée Zamora de meilleur gardien de Liga, le Diable Rouge domine l’Europe des gardiens


MADRID Aujourd’hui à Saragosse, Thibaut Courtois va boucler sa saison. Du moins en club. L’heure des bilans, forcément. Et avec le Diable Rouge, il rime avec excellent.

Les chiffres sont éloquents, révélateurs de la dimension prise par le portier qui présente les meilleures statistiques d’Europe (voir ci-contre) à l’exception de la plus longue série d’invincibilité en championnat détenue par l’Italien du Paris SG Salvatore Sirigu.

Un chiffre parmi d’autres retient l’attention : Courtois encaisse en moyenne un but toutes les 173 minutes… “Si c’est le reflet du talent du garçon ? Sans doute, oui. Mais c’est aussi dû au fait qu’il soit dans une équipe très bien organisée. La qualité de son équipe et son propre talent sont les deux facteurs qui jouent. Et sa saison va lui donner encore plus de crédit”, analyse Filip De Wilde.

L’entraîneur des gardiens des Diablotins est comme tout le monde, bluffé par le gardien et notamment par sa maturité.

“Qu’il soit capable de faire cela à cet âge-là démontre sa grande maturité. Personnellement, je n’avais jamais vu un gardien si mature à son âge. C’est vraiment exceptionnel. Il est déjà à un niveau qu’aucun de nous n’a atteint en Belgique.”

Et qui sera couronné par le trophée Zamora du meilleur gardien de Liga. Jamais un si jeune gardien n’avait remporté cette récompense. Seulement deux portiers, Victor Valdes et Santiago Canizares avaient gagné le Zamora avant leurs vingt-cinq ans alors que l’âge moyen des lauréats est de 27,8 ans là où Courtois vient de souffler ses vingt et une bougies le 11 mai.

À un tel niveau se pose la question de sa progression.

“Dans quels domaines peut-il encore s’améliorer ? C’est difficile à dire”, souffle Filip De Wilde. “En match, il est presque parfait. J’ai presque envie de dire que c’est difficile de faire mieux. Peut-être qu’un jour, il va un peu stagner ou qu’il sera dans une équipe moins bien organisée. C’est parfois le problème. Il a atteint un tel niveau que le jour où il sera un peu moins bien, il sera critiqué. Mais il ne doit pas trop y penser, il doit continuer à travailler pour encore progresser.”

Et s’affirmer plus que jamais comme l’un des meilleurs gardiens de la planète…



Cliquez sur l'image pour agrandir



© La Dernière Heure 2013