Diables Rouges Kevin De Bruyne a été élu Sportif de l’Année pour ses titres aussi bien personnels que collectifs.

La déception était grande pour Kevin De Bruyne de ne pouvoir être présent au moment de recevoir son premier titre personnel en Belgique. Car le joueur de Manchester City (qui joue ce lundi soir face à Arsenal, raison de l’absence du joueur) a marché sur 2015. Pire, il l’a piétinée à coup d’assists et de frappes tout à fait rageuses.

Joueur de l’année en Bundesliga, meilleur donneur d’assist du championnat allemand, vainqueur de la Coupe d’Allemagne, transféré pour près de 75 millions à Manchester City où il fait déjà figure d’incontournable. Cette année a marqué sa jeune carrière tout comme elle a marqué l’histoire du football belge.

Véritable porte-drapeau de notre football noir-jaune-rouge, KDB a pris cette récompense, aussi symbolique soit-elle, comme un véritable honneur pour un sportif belge.

Il était d’ailleurs surpris de recevoir ce trophée au centre d’entraînement de Manchester City à quelques jours de la cérémonie. "Super !" fut la première réaction du gamin aussi étonné que ravi. Il ne pouvait cacher son enthousiasme. "C’est spécial de rentrer dans ce palmarès. Être élu sportif de l’année dépasse le cadre du football. Cela signifie que j’ai fait du bon aux yeux du monde sportif belge dans son ensemble et pas uniquement pour le foot."

Son année 2015 a pourtant connu quelques petits coups durs. "C’était compliqué à certains moments. Il y a eu le décès de mon pote Junior (Malanda) et tout ce qui s’est passé autour de mon transfert. Mais, au final, on a fait le boulot. Je vais quelque peu profiter de ce trophée à la maison. Prendre un peu le temps de me rendre compte."

Après 365 jours de folie, on ne peut plus souhaiter qu’une seule chose au clutch player belge : faire encore mieux et 2016 avec, si possible, de nouvelles récompenses individuelles mais surtout avec les Diables à l’Euro. "J’ai eu une bonne année et je ne m’en plaindrai pas… résume-t-il souriant. Mais j’espère que la prochaine sera encore meilleure. Je veux toujours plus."