Diables Rouges

Jürgen Klopp était attendu. Il n’a pas déçu ce mardi en conférence de presse. D’emblée interrogé sur la présence ou non de Philippe Coutinho après son flirt avorté avec le FC Barcelone, l’Allemand n’a rien voulu dévoiler de ses plans. Dans un premier temps.

“Pour les informations sur la composition d’équipe, il faudra patienter jusqu’à demain”, a lancé l’Allemand avant de se laisser aller à une petite indiscrétion quant à l’identité de son gardien titulaire ce mercredi soir face à Liverpool. “Ce que je peux dire, c’est que si rien ne se passe dans la nuit, Loris Karius jouera demain soir”, a assuré le manager, sûr de son effet.

Ce choix n’est pas aussi surprenant que celui opéré le 27 août dernier quand Mignolet avait été relégué dans les tribunes au profit de son rival allemand parce que, selon son entraîneur “il avait besoin de repos”.

Il vient confirmer une tendance dans cette gestion épineuse des gardiens de but : Mignolet sera le titulaire en Premier League, Karius disputera les Coupes dans le sens large du terme.

Le partage des tâches n’est pas inédit en Europe puisque le FC Barcelone avec Bravo et Ter-Stegen, le Real avec Navas et Casillas y ont eu recours comme… Anderlecht cette saison. Mais il charrie son lot d’interrogations pour deux raisons principales.

La première est individuelle et renvoie au niveau de Karius, loin de diffuser une impression de sérénité lors de sa seule apparition contre Arsenal alors que Mignolet, même dans la tempête contre Manchester City, a écopé avec trois parades de grande classe.

La seconde est plus collective : alors que les Reds peinent à trouver des automatismes défensifs, ce turn-over ne va pas améliorer le phénomène. Mignolet, qui avait accusé le coup après sa mise à l’écart surprise contre les Gunners, a expliqué dans le Daily Mail en fin de semaine dernière qu’une tournante en Ligue des Champions n’avait pas été évoquée.

“Je n’ai pas compris les choses de cette manière”, a-t-il indiqué. “Comme tout joueur, je veux disputer tous les matches. Mais on subit ces décisions de l’entraîneur qui est le patron.” Et qui a rappelé qu’il était le seul décisionnaire à bord….