Diables Rouges

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders envisage de solliciter des Diables rouges pour s'impliquer dans des missions économiques princières. 

Dans Sudpresse mardi, les noms de Marouane Fellaini et Nacer Chadli sont même déjà évoqués pour une mission en fin d'année au Maroc. Jusqu'ici, dans les conversations courantes du chef de la diplomatie belge lors de ces missions à l'étranger, "on me parlait surtout de chocolats, de gaufres et de bières, mais désormais, les Diables rouges dépassent tout", selon M. Reynders.

"Lors d'une mission récente en Uruguay et en Argentine, tous mes interlocuteurs ne me parlaient que de Hazard et De Bruyne. Ils sont formidables pour l'image du pays", ajoute le ministre, qui a suivi en Russie la plupart des matches de l'équipe belge au Mondial.

Par le passé, l'aide de Vincent Kompany avait été envisagée pour la campagne diplomatique qui a fait accéder la Belgique à un siège au Conseil de sécurité de l'ONU. Mais le calendrier chargé et les exigences de club de ces footballeurs du top mondial sont difficilement conciliables. Des possibilités avaient aussi été évoquées avec l'ancien Diable rouge Mbo Mpenza.

Tout comme la famille royale, la présence de Diables rouges lors de missions économiques aiderait à ouvrir des portes qui sans cela resteraient fermées, selon M. Reynders. Ce fut le cas en 2015 aussi lorsque Justine Henin, ex-n°1 mondiale de tennis, a participé à une mission économique princière à Dubai et Abou Dhabi.

Faudrait-il attendre que les Diables aient fini leur carrière pour en voir fouler les tapis rouges de ces missions ? Dans Sudpresse ce mardi, Didier Reynders précise qu'il a commencé à associer l'Union belge de football et son président Gérard Linard à un tel projet. Pour M. Linard, il serait même possible de mettre en place une telle coopération dès la prochaine mission économique princière, programmée à la fin novembre au Maroc. Et d'évoquer déjà les noms de Marouane Fellaini et Nacer Chadli.