Diables Rouges Le sélectionneur de l'équipe de France a livré une longue interview au quotidien Le Monde.

L'occasion pour lui de revenir sur les critiques des Belges après la demi-finale: "Je mets ça sur le compte de leur énorme déception. Avec un peu de recul et un minimum de lucidité, peut-être se rendront-ils compte qu’on a été beaucoup plus dangereux qu’eux. D’ailleurs, comment ont-ils procédé contre le Brésil en quart de finale ? Comme nous face à eux."

Et Deschamps de poursuivre: "Si le football, c’est avoir le ballon pour se faire des « papasses »... En Russie, on a été l’exemple et la démonstration parfaite de ce qu’est l’efficacité. On finit avec 14 buts, dont 11 inscrits dans la phase à élimination directe et 4 en finale... Une première depuis 1970 et le Brésil de Pelé. En 2010, les Espagnols sont devenus champions du monde avec un jeu esthétique et tous les qualificatifs qu’on veut. Ils n’avaient marqué que 8 buts. Voilà."