Diables Rouges

Il souhaitait un cumul avec… Lokeren ! Le Comité exécutif a refusé

Wilmots va-t-il claquer la porte?


BRUXELLES Après avoir sondé Éric Gerets (infaisable), s’être vu refuser l’accès à Michel Preud’homme, l’Union belge a tâté le pouls de Georges Leekens. L’affaire a fait long feu.

Si Joseph Allijns, le président de Courtrai, était prêt à collaborer “dans l’intérêt du football belge mais sous certaines conditions” , ce rusé de Georges Leekens a demandé s’il pouvait cumuler la fonction de sélectionneur national avec celle d’entraîneur de... Lokeren ! Ce qui confirme la tendance qui se dégage depuis quelques jours : Leekens a déjà paraphé un accord (pharaonique au niveau du salaire) avec le club waeslandien qui a acté officiellement hier la séparation d’avec Emilio Ferrera.

Cet accord prendra effet s’il arrive à se libérer de Courtrai (il n’a deux clauses libératoires qu’en cas de chute en D2 et de départ vers l’étranger) où il possède encore deux années de contrat (et deux en option). Et, visiblement, il souhaitait ce cumul car il ne peut pas se dégager de ce nouveau contrat.

En tout cas, le Comité exécutif a marqué une fin de non-recevoir à cette possibilité et la piste Leekens a dès lors été déclarée fermée. “La solution du cumul n’est pas envisageable pour l’UB. Philippe Collin va poursuivre ses démarches” , a communiqué la Fédération.

Puisqu’on ne sait jamais vraiment ce que Leekens est capable de dénicher pour se libérer en vue d’une fonction qu’il (re)convoite depuis longtemps, on n’affirmera pas que cette piste est totalement éteinte. Ceci dit, ils étaient quelques-uns dans la Maison de Verre à ne pas croire un seul instant à cette possibilité, notamment en raison des casseroles laissées par son départ dans le tumulte général en 1999.

Doit-on dès lors y voir une manœuvre de diversion téléguidée ? Allez savoir. On continue de penser que le chemin menant à Michel Preud’hom- me n’est pas totalement bouché.



© La Dernière Heure 2010