Diables Rouges

Les Espoirs de Johan Walem abordent une semaine cruciale en vue de la qualification pour l'Euro 2019 de football. 

"On a déjà montré de belles choses mais on sait ce qu'il nous reste à faire", a déclaré Dodi Lukebakio mercredi en conférence de presse au centre national de football à Tubize. Les Espoirs joueront d'abord à Malte vendredi (18h) avant d'aller en Hongrie le 11 septembre (18h). Les troupes de Johan Walem ne peuvent pas se permettre de faire une erreur en se rendant à Ta'Qali et Budapest. Après sept matchs de qualification, les espoirs belges possèdent 17 points sur 21 et sont en tête avec la Suède dans le groupe 6. Malte (dernier avec 0/21) et la Hongrie (troisième avec 11/21) sont déjà éliminés.

"On a toute les cartes en main pour marquer cette génération. On attend ça depuis 2008 (et une 4e place aux Jeux Olympiques de Pékin pour les Espoirs, NDLR)", a expliqué l'ailier, transféré cette saison au Fortuna Düsseldorf.

"Les matches qui arrivent sont très importants. On ne peut pas les prendre à la légère, il y a trop d'exemples passés qui démontrent que toutes les rencontres sont cruciales. A l'extérieur, ce sera deux matches compliqués mais l'équipe est très bien préparée."

Alexis Saelemaekers, nouveau venu chez les Espoirs, a loué la qualité du groupe de Walem. "C'est très familial, il n'y a aucune barrière. Tout le monde se parle, on rigole beaucoup. Cela facilite l'intégration", a expliqué le défenseur droit du RSC Anderlecht.

Seul le vainqueur du groupe est directement qualifié pour l'Euro, en Italie et Saint-Marin, qui est le tournoi de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Après les parties contre Malte et la Hongrie, le Diablotins attendront le 16 octobre pour le duel éventuellement décisif de la dernière journée en Suède. Le duel à Louvain l'an dernier s'est terminé sur le score de 1-1.