Diables Rouges

En Italie, Dries Mertens est un finisseur, en Belgique il est l'homme de la dernière passe. 

"C'était chouette de faire mes actions", dit Mertens. "J'éprouve autant de plaisir à donner des assists qu'à marquer. Sur le premier but de Lukaku, il a eu un peu de chance. Sur son seconde but, il est très bien venu vers le premier poteau. C'est bien d'avoir marqué trois buts, mais c'est aussi râlant d'avoir encaissé trois buts à la maison. C'est trop."

Mertens était prudent dans ses critiques. "Pour nos trois défenseurs, ce n'est pas évident de jouer dans une défense à trois. Surtout contre trois attaquants mexicains qui cherchent toujours la profondeur. Nos défenseurs ont aussi fait de bonnes choses, mais il y a encore des choses à mettre au point."