Diables Rouges Le capitaine des Diables rouges a pris plus souvent qu'à son tour un billet de parterre lors du succès contre le Panama.

Eden Hazard fait partie de ces joueurs à qui un traitement particulier est régulièrement réservé par ses adversaires. Le Brainois a néanmoins le mérite de ne jamais mal réagir face aux tacles, et parfois agressions, subis. Il préfère le beau geste pour prendre sa revanche sur ses bourreaux.

Ce lundi face au Panama, il a eu d'autant plus de mérite que c'est un matraquage en bonne et due forme auquel il a dû faire face. 

Sur les dix-huit fautes commises par los Canaleros durant la rencontre, près d'un tiers l'a été sur le capitaine des Diables.

Martinez "furieux", Hazard avec un bandage au mollet

"Je m'inquiète" reconnaît le coach fédéral. "C'est assez normal qu'un adversaire cherche à sortir du match un joueur et ces tacles sont de leur responsabilité car ils risquent une carte rouge. Mais je suis furieux que l'un de ces tacles ait pu blesser Eden et qu'on l'ait perdu. Ce serait dommage pour le tournoi de perdre un joueur talentueux comme lui."

"Je suis habitué" a pour sa part relativisé le principal intéressé, qui reprenait le chemin de Moscou avec un bandage au mollet gauche. "Ne vous en faites pas, ce n'est rien de grave et ça fait partie du football. Je ne vais pas me plaindre, mais si vous me demandez si je suis assez protégé par les arbitres, je vous répondrais toujours que ça pourrait être mieux."

© AFP
© AFP
© Belga
© Belga
© AFP
© AP