Diables Rouges Eden Hazard n’a jamais caché son amour pour le Real Madrid.

Auteur d’une très grande Coupe du Monde, le capitaine des Diables saura ce dimanche soir s’il est élu meilleur joueur du tournoi. À sa sortie des vestiaires, après avoir mangé un hamburger comme il les aime, il est revenu sur la performance collective de la Belgique et évoque un avenir qui pourrait se dessiner au Real Madrid…

Quel est votre sentiment après ce Mondial ?

"Un sentiment exceptionnel. Nous avons tous réalisé quelque chose de magnifique ce mois-ci. On a rendu les gens heureux en Belgique. La Coupe du Monde était presque parfaite."

Avec quel statut rentrez-vous en Belgique, puis en Angleterre ?

"Je suis le même joueur, j’ai simplement réussi un beau tournoi. On a fait quelque chose de bien. Très bien, même."

Vous auriez signé avant le Mondial pour ce résultat ?

"Franchement, oui j’aurais signé si on m’avait parlé d’un tournoi aussi réussi. Après, évidemment, on joue toujours pour gagner mais il y en a d’autres qui sont là pour gagner. Cela s’est joué sur des détails, sur un corner en demi-finale. Sans ça, on aurait pu jouer la finale mais on reviendra plus fort dans deux et quatre ans."

Sur un plan personnel, vous avez fait un grand tournoi avec peut-être l’ambition d’aller chercher le ballon d’or de meilleur joueur du tournoi…

"Vous me connaissez : je n’ai jamais vraiment ciblé les trophées individuels. Après, bien sûr, si on me nomme meilleur joueur du tournoi, ça me fera plaisir. Je pense le mériter. Mais connaissant ce type de récompenses, elles sont souvent destinées à des joueurs qui participent à la finale donc je ne me fais pas trop d’illusion."

Vous pouvez citer des meilleurs joueurs que vous sur ce Mondial ?

"Honnêtement ? Il y a Modric. Pas forcément meilleur, mais il a porté la Croatie jusqu’en finale. Après, non, je n’en vois pas d’autre. Ah si, il y a N’Golo (NdlR: Kanté) aussi. Il pourrait le mériter, dans un autre registre."

En tant que capitaine, vous allez essayer de convaincre certains Diables de ne pas prendre leur retraite ?

"Ah mais je vais peut-être arrêter aussi, hein (rires) . Ce type de décision, cela se prend de manière individuelle. Jouer en équipe nationale et préparer un Mondial, cela demande beaucoup d’investissement. Parfois, à un certain âge, on a moins envie de charger son calendrier et d’aller jouer des matches amicaux à droite et à gauche en milieu de semaine. Si quelqu’un veut prendre sa retraite, il peut le faire. On trouvera d’autres joueurs pour le remplacer."

Vous parlez d’une retraite internationale en plaisantant mais vous avez déjà annoncé que vous ne vous voyez pas faire une très longue carrière. Rassurez-nous : vous serez toujours là dans quatre ans ?

"Tout va dépendre de mes performances. Si je suis bon, alors je continuerai. Aussi longtemps que mon corps me permettra de jouer, je continuerai. J’aurai 31 ans à ce moment-là, il y a quatre saisons à disputer d’ici là."

Parmi les jeunes Diables, qui sont ceux qui ont convaincu durant ce Mondial ?

"Il n’y en a pas un qui a moins convaincu que les autres. Quand on parle de jeunes, on parle de Youri, d’Adnan, de Leander… Ce sont des garçons qui donnent le maximum quand ils ont la chance de jouer; ils l’ont notamment fait contre l’Angleterre en phase de groupe. Après, je vous avoue ne pas bien connaître l’équipe Espoirs mais j’espère qu’on va voir éclore de bons joueurs dans les prochaines années. Cela nous permettra d’être encore plus fort."

Allez-vous regarder la finale, ce dimanche ?

"Cela dépendra de mes enfants. S’ils n’ont pas envie, on regardera autre chose ! Mais j’y jetterai sûrement un œil, en tant que fan de foot."

Pour revenir sur le match du jour, votre but a coûté très cher à Krëfel.

"Je sais, je m’en excuse d’ailleurs. On en avait parlé avec Dries avant le match, on s’était dit qu’il fallait marquer deux buts et on y est parvenu. J’espère que j’ai aussi des amis qui avaient profité de la promotion !"

On peut en savoir plus sur votre futur ?

"Honnêtement, je pense surtout aux vacances. Je vais m’y poser les bonnes questions. J’ai fait six superbes années à Chelsea; il est peut-être temps de découvrir autre chose. Mais ce n’est pas moi qui décide… Chelsea a aussi une décision à prendre. Les dirigeants ne voudront peut-être pas me laisser partir. Je suis à un moment de ma carrière où, surtout après ce beau Mondial, je peux penser à changer d’équipe."

On a beaucoup parlé du PSG et du Real Madrid. Plus récemment, le Barça a été cité…

"On a déjà cité tous les clubs ! Dans deux ou trois jours, ce sera peut-être le Bayern, qui sait ? Mais vous connaissez ma préférence…"