Diables Rouges

Les premières réactions des Diables après leur victoire contre le Panama en ouverture de la Coupe du monde.

Eden Hazard: "On est contents même s'il y a des choses à améliorer." "Le Panama a tout donné en première période, ils étaient un peu fatigués en seconde. Quand il y avait 0-0, ils gagnaient davantage les duels, donc on a su répondre présent pour la deuxième période. Un match commence à la 1e minute, pas à la 45e donc il faudra se mettre ça en tête." "C'est toujours compliqué. Même si on n'a pas fait un excellent match, on rentre quand même bien. On marque des buts, on ne prend pas de but. Tous les joueurs ont pu jouer, on verra si le meilleur est pour la suite. On a montré qu'on était là. Même si c'était compliqué, on a quand même gagné 3-0 donc c'est peut-être un message pour les autres équipes."

Sur le doublé de Lukaku, "Romelu continue à marquer, c'est bien pour sa confiance. Je lui ai dit à la mi-temps qu'on avait besoin de lui. En première période, il se cachait un peu là-bas tout seul (devant). Même si on a des bons joueurs, ce n'est pas facile de jouer avec un joueur en moins. Et une fois qu'il a été là, impliqué dans le jeu, comme par magie, il a mis deux buts. J'espère qu'il va comprendre. Mais il n'a pas fait un mauvais match! Il met deux buts encore aujourd'hui, donc on est contents et je veux qu'il essaye d'être plus impliqué dans le jeu, surtout en première mi-temps. Après dans le jeu, on sait ce qu'il peut faire."

Roberto Martinez : "C'est toujours un moment spécial de gagner un premier match en Coupe du monde. On a affronté une équipe du Panama bien organisée mais on a su prendre le dessus en seconde mi-temps grâce à la qualité de Mertens, d'Hazard, de De Bruyne et de Lukaku. J'ai beaucoup apprécié l'esprit d'équipe dont on a fait preuve aujourd'hui. Un premier match est toujours difficile mais on a su rester calme. Les supporters ont été bien présents. Si nous sommes désormais considérés comme des favoris ? Chaque match est différent, il va falloir s'adapter aux conditions et aux situations et rester concentrés."

Le coach a aussi le sentiment d'avoir "grandi en tant qu'équipe". Roberto Martinez n'était pas surpris de l'opposition affichée par le Panama en première période. "C'est exactement ce que nous attendions. Ce n'était pas un match facile. Je pense que nous avons bien démarré les quinze premières minutes. Le Panama a été très solide défensivement avec une bonne organisation, ce qui nous a rendu un peu nerveux. Nous avons manqué de rapidité dans nos passes en début de rencontre. Le tempo n'était pas assez élevé pour se créer des occasions franches. Nous avons toutefois grandi au cours de la rencontre."

L'entraîneur souligne aussi l'importance de Thibaut Courtois. "Il n'a pas été mis à contribution pendant 50 minutes mais il a réussi à remporter un face-à-face au bon moment."

Enfin, Roberto Martinez est revenu sur le traitement réservé à Eden Hazard au cours de la rencontre. "Tout le monde est autorisé à préparer un match de la manière dont il veut, cela fait partie des règles. Ma crainte est de voir un des tacles nous priver de la chance de voir évoluer un joueur comme Eden Hazard. Je pense que cela ne concerne pas qu'Eden. Cela vaut pour tous les joueurs qui ont l'habilité de faire la différence avec le ballon."

Dries Mertens : "C'était le premier match, tout le monde avait envie de le jouer. On a tellement attendu ce match, qu'au début tu n'arrives pas à courir, à faire toutes les choses que tu veux faire sur un terrain. Heureusement, on a gagné."


Kevin de Bruyne : "On a essayé de jouer mais cela n'a pas été facile face à une équipe aussi compacte. Les débuts ont été difficiles mais on savait qu'après une heure ils seraient fatigués et qu'on aurait plus d'espaces. Ce n'était pas chouette à voir mais c'était aussi compliqué pour nous. On a tout donné pour se créer des occasions et au final on gagne, c'est le plus important."


Jan Vertonghen: "Ce n'était certainement pas notre meilleur match, il y avait un peu de pression." Les matchs d'ouverture sont toujours difficiles et dangereux. De plus, les écarts lors de la première journée de cette Coupe du monde sont faibles et de nombreux pays de premier plan connaissent des problèmes.

"Lors de l'Euro, nous avons perdu contre l'Italie notre match d'ouverture et lors de la Coupe du Monde précédente, nous avons gagné de justesse contre l'Algérie. Aujourd'hui, nous avons gagné plus rapidement et avec une "clean sheet" (aucun but concédé). Maintenant c'est la Tunisie. L'idéal est de nous améliorer à chaque match et que nous soyons au top au moment du 2e tour. Nous travaillons à cela depuis deux ans maintenant et nous nous entraînons depuis des semaines. Il y avait donc un certain stress."