Diables Rouges

L’avancée est significative. Selon RMC Sport et L’Équipe, Thierry Henry a marqué son accord de principe pour rejoindre les Girondins de Bordeaux.

À la recherche d’un entraîneur pour succéder à Gustavo Poyet, l’adversaire de La Gantoise ce jeudi en barrage de la Ligue Europa (voir S11) avait établi une short-list qui comprenait plusieurs noms : Laurent Blanc, Claudio Ranieri, Jocelyn Blanchard, Rémi Garde et donc celui du (futur-ex ?) T3 des Diables qui s’est rapidement imposé comme la priorité.

"Tant qu’il ne joue pas, cela ne me dérange pas", a souri Yves Vanderhaeghe à ce sujet brûlant.

Si l’ancien attaquant s’est laissé séduire par le projet, son arrivée n’est pas encore acquise. En cause, la complexité du dossier : le groupe M6 détient encore le club jusqu’au 28 septembre prochain, date à laquelle la vente au fonds d’investissement américain GACP sera entérinée pour 100 millions d’euros. Et, forcément, l’actuel et le futur propriétaires du club doivent valider l’identité du futur entraîneur.

D’après plusieurs sources françaises, Henry va rencontrer ce jeudi le président de GACP Joseph DaGrosa afin d’obtenir notamment des garanties sur le projet sportif d’un club qui s’apprête à tourner une page de son histoire. Son éventuelle nomination ne pourra de toute façon pas intervenir avant le licenciement de Gustavo Poyet mis à pied jusqu’à vendredi, jour où il rencontrera ses dirigeants. Et elle entraînerait l’ouverture d’un vaste chantier dans le staff de Roberto Martinez qui a déjà perdu son fidèle adjoint, Graeme Jones.