Diables Rouges

Le Diable est pour l’instant bloqué par son club

Auteur d’une très bonne Coupe du Monde, Dedyck Boyata se retrouve dans une drôle de situation au Celtic. Alors que tout laissait croire à un départ qui aurait satisfait tous les acteurs du dossier, son club refuse de négocier. Son agent Jacques Lichtenstein nous en dit plus.

Jacques, depuis que Dedryck est rentré à Glasgow, la situation est plutôt calme. Qu’en est il exactement ?

Dedryck est encore sous contrat avec le Celtic jusqu’en juin 2019. Depuis son arrivée en provenance de Manchester City, il a toujours été très heureux au club, montrant son implication et sa fierté de porter ce maillot. Après avoir disputé et joué une magnifique Coupe du Monde avec la Belgique, nous avons reçu des marques d’intérêts concrets de différents clubs évoluant dans des grands championnats. Ses très belle saisons en club et à la Coupe du Monde ont offert au Celtic l’opportunité de vendre le joueur pour un prix multiplié par rapport à la somme investie à son arrivée en 2015.

Il s’agit donc d’une belle opportunité pour le joueur mais aussi pour le Celtic…

C’est ce que nous pensions tous. Cependant, le Celtic n’a absolument pas répondu aux intérêts des autres clubs. Les appels téléphoniques sont restés sans réponse. Les demandes de réunion ont été refusées. Les offres officielles ont été laissées sans réponse, envoyant clairement le message que le Celtic ne voulait pas vendre le joueur.

Pourquoi ?

Apparemment, ils veulent que le joueur reste et ils ont publiquement déclaré qu’ils voulaient prolonger son contrat. Sauf que nous n’avons jamais reçu aucune offre concrète de prolongation la saison dernière malgré trois réunions avec la direction pour en discuter.

De quoi être déçu ?

Oui. Depuis 18 mois, il y a eu des intérêts concrets de clubs de Premier League et de Bundesliga. Cependant, le Celtic nous a demandé à nous et au joueur de rester au Celtic et qu’ils seraient ouvert à un départ lors du prochain marché des transferts. Dedryck n’a jamais fait d’objection, ne s’est jamais plaint et était totalement d’accord. Donc il est normal que le joueur soit déçu par cette promesse non tenue par le club. Il aime le Celtic et ses supporters mais il y a un manque de respect évident et manque de confiance. Je vois d’autres clubs dans des situations similaires qui respectent la parole donnée. Anderlecht, par exemple, a prolongé le contrat de l’international belge Leander Dendoncker, avec la promesse d’être ouvert à un départ. Ils l’ont fait et le joueur a été transféré, même avec des paiements échelonnés à Wolverhampton. Il faut aussi considérer comment un joueur se sent quand l’un de ses coéquipiers, Armstron, deux ans plus jeune et qui est aussi dans sa dernière année de contrat, est vendu pour 8 millions de livres avec des bonus à Southampton alors que le Celtic ne veut même pas discuter d’un transfert. Le Celtic est un très grand club mais ne se comporte pas comme tel dans ce cas précis. Visiblement, le Celtic a assez d’argent pour refuser des offres de plus de 7 millions d’euros pour un joueur qui entre dans sa dernière année de contrat, par contre, quand il s’agit de revaloriser le contrat d’un de de leur joueur qu’ils disent si important à leurs yeux, qui, de surplus, vient de porter les couleurs de son club et de sa sélection au sommet du foot mondial, dans ce cas=là, les dirigeants du Celtic n’ont aucun moyen financier. C’est triste et totalement incohérent pour ce qui se veut être un grand club d’Europe.

Vu que le Celtic n’est pas ouvert à un transfert, est-ce que Dedryck va prolonger ?

Quand un club promet à un joueur d’être coopératif dans la perspective d’un transfert lors du mercato, après avoir refusé plusieurs offres de Premier League, qu’il ne tient pas sa promesse, cela semble évident qu’ils ne vont pas tenir la promesse si le joueur prolonge son contrat.

Comment les choses vont évoluer ?

Je comprends que le Celtic veuille obtenir la meilleure somme de transfert pour le joueur. Le club fait son travail. Mais je ne comprends pas que le club laisse passer l’opportunité sans même négocier. Ils n’ont même pas répondu aux offres. Vu le prix du joueur et son salaire, je sais que le Celtic est un grand club mais, à ce que je sache, il n’a pas le budget de Manchester City ou du Real Madrid. En refusant un transfert, le coût annuel pour le Celtic sera le même que ce que paye Chelsea pour un gros contrat. Cela n’a pas de sens. Mais ils ont probablement plus d’argent que je ne le pense.

Pendant ce temps-là, le marché a fermé en Angleterre…

Exactement. Cela aura un impact. Il n’y a plus d’offres en Premier League, le marché ferme le 18 août en Italie. Les clubs continentaux n’ont pas les mêmes moyens en raison des droits télés inférieurs et on des budgets moindres. Pendant ce temps, des clubs ont montré de l’intérêt mais n’ont pas attendu que le Celtic réponde et ont acheté d’autres joueurs.

Comment Dedryck vit-il la situation ?

Dedryck est déçu parce qu’on lui a fait des promesses qui n’ont pas été tenues. Être énervé sur quelqu’un est une chose, être déçu est encore plus grave. Il est facile de dire de laisser tomber et d’avancer mais c’est un coup au mental…

A court terme, à quoi peut-on s’attendre dans les prochaines semaines?

Un club de Serie A a demandé une réunion avec le Celtic qui n’est pas d’accord. Le mercato ferme dans une semaine en Italie mais, évidemment ce club ne va pas attendre le dernier jour pour recruter un défenseur central. Ne pas les recevoir une fois encore serait décevant pour Dedryck mais aussi pour le club…