Diables Rouges

SOTCHI-KAZAN Il y a des jours comme ça où tout réussi à un club. Pour ces deux premiers matches des huitièmes de finale de la Coupe du Monde, le Paris Saint-Germain a fait parler de lui.

C’est tout d’abord Kylian Mbappé qui a illuminé la pelouse de Kazan en provoquant un penalty, un coup franc dangereux avant de qualifier la France via un doublé. Angel Di Maria, dans le même match, avait rendu l’espoir à l’Albiceleste en égalisant d’une superbe frappe des 25 mètres que Lloris est allé recherché dans ses filets.

Pour clôturer cette soirée qui sentait finalement bon le Parc des Princes, qui d’autre que El Matador pour se mettre en avant. Bien servi par Suarez, le buteur attitré des Franciliens est allé planter une tête rugueuse pour ouvrir le score dès la septième minute. Il a ensuite doublé son capital but en seconde période d’une merveille de frappe enroulée du droit.

Neymar, qui jouera lundi avec le Brésil contre le Mexique (16h00) et surtout Thomas Meunier (avec les Diables ce même lundi contre le Japon) pourraient s’en inspirer pour faire trembler les filets.

F.H.