Diables Rouges La facture sera envoyée à la Pro League.

La piste d’athlétisme du stade Roi Baudouin a gardé des séquelles de la finale de la Coupe de Belgique entre le Standard et Genk jouée au mois de mars. Une centaine de fumigènes (60 du côté des Rouches, 40 du côté de Genk) ont provoqué de sérieux dégâts sur la piste. À certains endroits, les brûlures ont fait des trous, à d’autres endroits, d’importantes taches noires.

© DR
 
© DR

Ce samedi soir, la plupart de ces taches seront dissimulées par la gigantesque bâche installée par l’Union belge. Les travaux de réparation n’auront lieu qu’après les trois matches amicaux du mois de juin. La piste doit être en parfait état pour le Memorial Van Damme du 31 août.

"Alain Courtois m’a garanti qu’on ne devait pas se faire de soucis", dit Wilfried Meert, l’ancien directeur du Memorial. "Chaque année, c’est la même chose après les matches de foot. Je me demande bien comment les supporters parviennent encore à entrer avec leurs fumigènes..."

La facture des réparations (des dizaines de milliers d’euros) sera envoyée à la Pro League, l’organisatrice de la finale. Elle va sans doute transférer la note aux clubs concernés.