Diables Rouges

Au royaume du football total, la démonstration est éclatante. Et révélatrice aussi de la réalité qui enveloppe ses Diablotins dont le centre de gravité penche clairement vers l’avant.

Si la défense n’a pas toujours dégagé une sérénité débordante, l’attaque des Espoirs a fait mal. Très mal, en faisant exploser les Pays-Bas cueillis à froid par une sortie laborieuse de leur gardien trompé par une tête d’Obbi Oularé (4e).

“Ce but me fait du bien, je l’attendais depuis longtemps”, a apprécié l’Anversois auteur d’un retour convaincant. Autour de lui, les jambes de Dodi Lukebakio et Julien Ngoy ont fait des ravages, encore plus quand les espaces se sont ouverts. Le premier a servi avec un peu de réussite Dion Cools (56e) venu redonner l’avantage aux siens après l’égalisation de l’excellent Groeneveld (49e).

Le second y est allé de son but sur un service d’Aaron Leya Iseka (65e), qui, dans un autre registre qu’Oularé, a beaucoup pesé, jouant d’abord collectif en faisant preuve d’altruisme alors que Julien De Sart l’a joué en renard en reprenant dans le but une frappe sur le montant de Landry Dimata (83e).

“Franchement, on a pris beaucoup de plaisir, il y avait des espaces, on en a profité”, a savouré Lukebakio. “On a vite concrétisé nos occasions en seconde période et encore, on aurait pu faire mieux, c’est de bon augure”, a souri Leya Iseka pendant que Johan Walem a forcément et fortement apprécié le réalisme limite glaçant de ses hommes.

“C’est rare d’avoir autant d’efficacité mais on bat le fer depuis des mois et des mois, de temps en temps, c’est une question de message à faire passer. On a eu des moments difficiles mais on a su résister mais on a une puissace impressionnante devant”, a relevé le sélectionneur au sujet de ses attaquants qui, chacun avec leurs qualités, ont marqué des points. Titulaires comme remplaçants.

“Quand ils rentrent, ils sont aussi efficaces que ceux qui ont commencé, c’est l’état d’esprit qu’on a créé aussi, il faudra continuer avec cette mentalité-là et voir où on peut aller”, reprend le sélectionneur pour qui “offensivement, il y a de la concurrence mais aussi du respect”.

Et l’embarras du choix aussi.

Pays-Bas U21:  Biljow; Dumfries, Rosario, Hoogma, van Drongelen; Ramselaar (46e van Drongelen), Koopemeiners (75e Eiting); Clement (46e Zivkovic), van Amersfoort (46e Vlap), Groeneveld; Bergwijn (46e Lammers).

Belgique U21:  Teunckens; Schryvers, Mmaee (46e Caufriez), Faes, Miangue (46e Cobbaut); Oméonga (46e Bastien), Nkaka (46e Cools); Lukebakio (72e Dimata), Schrijvers (46 De Sart), Ngoy (78e Mbenza); Oulare (46e Leya Iseka).

Les buts : 4e Oularé (0-1), 49e Groeneveld (1-1), 56e Cools (1-2), 65e Ngoy (1-3); 83e De Sart (1-4).